Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 11:30
Le jugement concernant le suicide d'un musulman intentionnellement ou par erreur
par sheikh Abdel Muhsin Al Abbad

Allah () a dit:
"Ô les croyants ! Que les uns d'entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu'il y ait du négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mêmes . Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous.Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au Feu, voilà qui est facile pour Allah."
{An-Nisaa : 29-30}

Et le Messager d’Allah 
a dit : « Celui qui se tue avec une chose de ce monde, il sera châtié par cette chose le Jour du Jugement. »
Rapporté par Bukhari (6047) et Muslim (176), d’après un hadith de Thâbit ibn Dahhâk ().

D’après  Abu  Hurayrah  (),  le  Prophète
  a  dit   :  « Quiconque  se suicida  d'un  tranchant,  s'en  percera  incessamment  le  ventre  dans  le  feu  de l’Enfer  où  il  demeurera  éternellement.  Quiconque  s'empoisonna,  absorbera incessamment  ce  poison  dans  le  feu  de  l’Enfer  où  il  demeurera éternellement. Quiconque  se  donna  la  mort  en  se  précipitant  du  haut  d'une  montagne,  se précipitera  incessamment  dans  le  feu  de  l’Enfer  où  il  demeurera éternellement. »
Rapporté par Bukhari (5778) et Muslim (175)
 

Et  dans  le  Sahih  Bukhari  (1365),  il  est  rapporté  d’après  Abu  Hurayrah  ()  que  le Prophète
  a  dit :  « Celui  qui  s’étrangle  lui-même,  s’étranglera  en Enfer,  et  celui  qui  se  poignarde,  se  poignardera  lui-même  en  Enfer. »  Ce  hadith est également mentionné dans le Musnad (9618) de l’Imam Ahmad et d’autres avec un ajout :
« Et  celui  qui  se  suicide  en  sautant  d’un  endroit  élevé,  il  sautera  d’un  endroit élevé en Enfer. »[13]
Voir Silsilat us-Sahiha (n°3421) de l’Imam al-Albâni.

D’après  al-Hasan  qui  a  dit :
« Jundub  ()  nous  a  rapporté  un  hadith  dans  cette mosquée. Nous n’avons pas oublié et nous n’avons pas eu peur d’oublier. Et nous n’avons pas crains que Jundub puisse mentir sur le Prophète . Il dit : ‘Il y avait un homme qui était blessé et  se tua.  Alors Allah dit : ‘Mon serviteur s’est précipité  à  se donner  la mort, je lui ai donc interdit le Paradis.’ »[14]
Rapporté par al-Bukhari (1364) et Muslim (180).


Et  Ibn  Hibbân  rapporte  dans  son  Sahih,  Mawârid  ud-Dhamân  (n°763),  d’après  Jâbir  Ibn Samurah () : « Un homme était blessé. Il prit alors son épée et se poignarda avec. Et le  Prophète
  ne  pria  pas  sur  lui. »  Al-Albâni  le  déclare  «sahih  li  ghayrih » (« sahih  par  autre  que  lui »,  i.e.  que  le  hadith présente  une défaillance  au  niveau de  l’isnad,  mais  atteint  le niveau  du  sahih  grâce  à  d’autres  chaînes  de  transmission  qui  le  renforcent)  dans  ‘Sahih  ut-Targhîb’ (n°2357).  Quant  à  celui  qui  se  suicide  de manière  involontaire,  alors  il  est  excusé  et ne sera pas dénigré, conformément à la parole d’Allah () :

"Nul blâme sur vous pour ce que vous faites par erreur, mais (vous serez blâmés pour) ce que vos coeurs font délibérément. Allah, cependant, est Pardonneur et Miséricordieux."
{Al-Ahzâb : 5}
 
 Et Sa parole :

"Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou de commettre une erreur."
{Al-Baqarah : 286}

Et Allah () a dit : « J’ai répondu. »
Rapporté par Muslim (126).
______________________________________________


Extrait de "Quelle raison et quelle religion considèrent les attaques suicides et la destruction comme un Jihâd ?" de sheikh Abdel Muhsin Al Abbad.

Traduit par sounna.com









Partager cet article

Repost 0
Published by Salafiya contre terrorisme - dans salafiya-contre-terrorisme
commenter cet article

commentaires