Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 09:34

Ibn Taïmiya et les kharijites (Partie 5)

par Karim Zentici

 

 Ibn Taïmiya fait état de la différence entre ces deux catégories d’individus : « Abû Barza el Aslamî (t) explique, en parlant des événements d’ibn e-Zubaïr, de la révolte des lecteurs contre el Hujjâj, et de Marwân dans le Shâm en faisant remarquer : « Ceux-là, ceux-là, et ceux-là prirent les armes pour des raisons matérielles. » Tandis que les innovateurs, comme les Kharijites, ils cherchent à corrompre la religion des musulmans, et combattent au nom de la religion. »[1]

 

Ailleurs, il renchérit : « Quant à l’allégation selon laquelle les grandes références sont unanimes à ne faire aucune différence entre eux (les bughât et les kharijites) si ce n’est qu’au niveau du nom, celle-ci est complètement fausse. L’auteur d’une telle allégation est vraiment téméraire ! Il est plus juste de dire que cette opinion est à mettre au compte de certains savants des écoles d’Abû Hanîfa, de Shâfi’î, d’Ahmed, etc.

 

… La majorité des savants font une distinction entre les kharijitesqui sortent de la religion et ceux qui ont participé aux batailles d’el Jamal, de Siffîn, mais aussi à d’autres batailles. Ces derniers comptent parmi les rebelles qui furent motivés par un effort d’interprétation. Cette opinion est celle que nous connaissons des Compagnons, de la majeure partie des traditionnistes, des légistes et des adeptes du kalâm. La plupart des savants des grandes écoles le mentionnent explicitement dans leurs écrits, ainsi que leurs successeurs parmi les adeptes de Mâlik, Ahmed, Shâfi’î, etc.

 

Il est en effet certifié, d’après le recueil e-sahîh, la parole suivante du Prophète (r) : « Un groupe dissident va se rebeller à la suite d’un conflit entre musulmans. Le camp qui sera le plus proche de la vérité se chargera de les réprimer. »[2] Ce hadîth fait état de trois factions en présence ; les kharijites étant différents des deux premières, et composent donc la troisième faction… Les Compagnons étaient tous d’accord pour les combattre, contrairement aux batailles d’el Jamal, de Siffîn, qui furent accueillies avec des réactions diverses. Les uns et les autres se rangèrent d’un côté ou de l’autre, mais la grande majorité des Compagnons resta neutre et ne s’engagea avec aucun camp…

 

‘Alî (t)fut d’être heureux d’en découdre avec les kharijites… Au moment où il avouait qu’aucun texte ne venait cautionner Siffîn ; il dut s’en remettre à son propre jugement. Parfois, il lui arrivait de faire les éloges de ceux qui avaient renoncé à prendre les armes…

 

Cela démontre que la neutralité était la meilleure position, et que ces conflits ne furent ni imposés par la religion ni même recommandés. Tandis que les textes parlent de l’éradication des kharijites ; il est certifié que le Législateur l’a ordonné et encouragé. Comment peut-on dès lors, mettre sur le même pied d’égalité ce que d’un côté, il ordonne et encourage à faire, et de l’autre côté, ce qu’il encourage à délaisser en vantant les vertus d’une telle initiative.

 

Ainsi, quiconque met sur le même pied d’égalité les guerres intestines entre Compagnons qui eurent lieu à el Jamal et Siffîn, et la répression de Dhû el Khuwaïsira, et ses semblables parmi les kharijitesrebelles, et les hârûrites criminels ; il associe clairement sa parole à celle des ignorants injustes ! »[3]

 

Quelle est la distinction entre Kharijites ou bughât ?

 

Les bughât prennent les armes contre les sultans pour des raisons profanes. Ils aspirent au pouvoir sans revendiquer particulièrement qu’ils agissent au nom de la religion. Par extrapolation, ibn Taïmiya range dans cette catégorie ceux qui participèrent aux batailles d’el Jumal, Siffîn, el Hurra, el Jamâjim, etc. Ces derniers pensaient que la guerre était la meilleure solution. Ils ne voyaient pas dès lors les inconvénients énormes qu’elle allait engendrer. D’ailleurs, ils le regrettèrent après coup, et surent par l’expérience ce dont les textes mettaient en garde depuis le début. Ibn Taïmiya explique à ce sujet : « Secundo : il y a ceux qui prennent les armes non pour défendre une croyance contraire au traditionalisme. Nous pouvons compter dans cette catégorie ceux qui participèrent aux batailles d’el Jumal, Siffîn, el Harra, el Jamâjim, etc. Ces derniers pensaient simplement que la guerre était la meilleure solution, bien que ce ne fût pas le cas. Ils ne voyaient pas dès lors les inconvénients énormes qu’elle allait engendrer. D’ailleurs, ils le regrettèrent après coup, et surent par l’expérience ce que les textes mettaient en garde depuis le début. »[4]

Puis, il explique qu’en résumé, nous pouvons recenser quatre raisons à travers l’Histoire ayant poussé certains savants à l’erreur dans ce domaine.

-         Certains d’entre eux n’avaient tout bonnement pas eu accès aux textes.

-         D’autres remettaient en question leur authenticité.

-         D’autres, à l’image d’ibn Hazm, pensaient qu’ils étaient abrogés.

-         D’autres les interprétaient à leur façon, comme tout mujtahid.[5]

 

Comme à son accoutumé, ibn Taïmiya se lance dans une analyse extraordinaire dans laquelle il dessine le portrait des « chiens de l’Enfer ». En voici un passage : « Il n’est pas pertinent qu’il fut légiféré de les combattre, juste parce qu’ils tuent les gens, comme on repousse des agresseurs (bandits de grand chemin, etc.), ou de simples insurgés (bughât). Le but, en effet en combattant les seconds, c’est d’éradiquer leur mal, de disloquer leur groupe, et de les ramener à l’ordre. Il n’est donc pas légiféré de les tuer où qu’ils se trouvent, ni de les exterminer jusqu'au dernier comme le peuple de Hâd ; ils ne sont pas non plus les pires des hommes qui sont sous la voûte céleste, et il ne fut pas légiférer de les combattre sans condition, mais en dernière instance. Il y a donc une autre raison qui se cache derrière l’obligation de combattre les kharjites. Ils sont en effet les plus prompts à sortir de la religion à cause de l’excès qu’ils font, comme nous l’informe le hadîth d’Alî : « Mais, ils sortiront plus vite de la religion que la flèche transperce sa proie. Où que vous les trouviez, tuez-les. »[6] Ainsi, si on les tue, c’est parce qu’ils sortent de la religion…

 

(…) Ainsi, nous les tuons en raison de leur caractéristique qui est de sortir de la religion (et qui est présente aussi bien chez l’un que chez un grand nombre d’entre eux), non parce qu’ils s’insurgent et prennent les armes contre les musulmans.

 

S’il est vrai qu’Alî (t) ne les a pas combattu dès leur émergence, mais c’est uniquement, car il ne savait pas à qui il avait à faire. Il a fallu qu’ils mettent un terme à la vie d’ibn Khubbâb, et qu’ils sèment le pillage pour qu’il comprenne qu’il s’agissait de ceux dont fait allusion le hadîth : « Ils tuent les adeptes de l’Islam et épargnent les païens. »[7] Il a su dès lors qu’ils étaient les fameux kharijites.

L’autre raison qui l’a empêché de les tuer, avant qu’ils ne fassent couler le sang, c’est que leurs tribus auraient pu, par chauvinisme, quitter les rangs d’Alî (t)… »[8]

 

Dans sa harangue guerrière qui visait à convaincre ses concitoyens de monter une armée contre l’envahisseur tatar, il fustige : « Ces gens-là, aux yeux des grands spécialistes, ne sont pas à mettre au même rang que les insurgés (bughât) que se rebellent contre l’Imam en place, ou qui sortent de son obéissance, comme ce fut le cas des habitants du Shâm qui sortirent de l’autorité d’Alî ibn Abî Tâlib (t) ; non, les bughât se contentent de se rebeller contre l’autorité de tel gouverneur, voire de le renverser. Quant aux tatars, ils sont sortis de l’Islam, à la manière des rebelles qui refusent de verser la zakât, et des kharijites qu’Alî réprima. Ce dernier n’avait pas la même approche en fonction de l’armée qu’il avait en face de lui ; sur un front, il avait pour adversaire l’armée du Shâm et de Basra et sur l’autre front, les révoltés de Nahrawân. Avec les premiers, ils se comportaient comme un frère qui s’était disputé avec son frère, mais il avait un autre comportement avec les kharijites. »[9] Il explique ensuite que conformément aux textes prophétiques, les Compagnons s’entendirent finalement à l’unanimité à combattre sous les ordres d’Abû Bakr, les rebelles à la zakât, et, plus tard, les kharijites. En revanche, bien que les textes en parlent, la querelle qui opposa le troisième khalife à la Syrie ne fit pas consensus chez les Compagnons et leurs successeurs.[10]

 

Les grands hommes qui ont participé aux troubles sont excusables en raison de leur effort d’interprétation

 

« Parmi les éléments en relation avec ce point : nous devons savoir qu’un grand homme au niveau du savoir et de la piété, parmi les Compagnons, leurs successeurs, et tous ceux qui viendront après eux jusqu’à la fin du monde, qu’ils soient d’ahl el Baït ou non, peut très bien faire un effort d’interprétation basé sur des conjectures, voire des passions subtiles qui auront de mauvaises conséquences. Il ne convient pas de le suivre sur son erreur, bien qu’au même moment, il compte parmi les pieux et les élus de Dieu.

Malheureusement, ce genre d’erreur perturbe deux catégories d’individus :

-         Ceux qui l’encensent, et qui veulent absolument lui donner raison et le suivre dans son erreur.

-         Ceux qui le condamnent et qui remettent en question à cause de cette erreur sa piété et son statut de wali. Ils font jusqu’à douter de sa crédibilité et qu’il soit des habitants du Paradis.

Or, ces deux voies opposées sont aussi égarées l’une que l’autre. »[11]

 

Les intentions cachées des kharijites

 

Ibn Taïmiya analyse : « l’innovateur restera toujours attaché à ses passions et il en portera toujours l’étendard. Ces motivations n’ont rien à voir avec la religion. Il est prêt en effet à aller contre la vérité qui n’arrange pas ses penchants. Allah le punit à cause de ses mauvais penchants. Il mérite d’être puni sur terre, mais aussi dans l’au-delà. C'est pourquoi certains anciens considéraient les innovateurs à l’image des kharijitescomme des pervers. Il est rapporté que Sa’d ibn Abî Waqqâs utilisa contre eux le Verset suivant : [et il en égare beaucoup, mais seuls les pervers peuvent s’en égarer •Ceux qui délient le pacte d’Allah après l’avoir noué, qui coupent les liens qu’Allah a ordonné d’entretenir, et qui sèment la corruption sur terre ; ceux-là sont vraiment les perdants].[12]Il est possible en effet que ce soit réellement son intention. Surtout en période de division où il profite du chaos pour rechercher le pouvoir et encourager les siens. »[13]

 

Le djihâd sur le sentier de Satan !

 

Ibn Taïmiya fait la distinction entre le djihâd légitime (sunnî) et le djihâd illégitime (bid’î) : « Les textes du Coran et de la sunna ordonnent le djihâd dans de multiples endroits, et vantent ses vertus. Néanmoins, il incombe de distinguer entre le djihâdlégal qui fut légitimé par Allah et Son Messager, et le djihâd hérétique qui est fomenté par des égarés soumis à l’étendard de Satan. Ces derniers sont pourtant convaincus qu’ils brandissent l’étendard d’Allah. Dans cet ensemble, nous pouvons compter les innovateurs, à l’instar des kharijites, qui s’attaquent aux musulmans, et à des hommes qui sont bien plus fidèles qu’eux à Allah et à Son Messager, parmi notamment les précurseurs et leurs fidèles successeurs qui se perpétueront jusqu’à la fin du monde. Ils avaient bien pris les armes contre ‘Alî qui étaient en grand conflit avec Mu’âwiya.

 

D’après un hadîth authentique, selon Abû Sa’îd, le Prophète (r)prédit en parlant des kharijites : « Un groupe dissident va se rebeller à la suite d’un conflit entre musulmans. Le camp qui sera le plus proche de la vérité se chargera de les réprimer. »[14] Ce camp en question est celui d’Alî qui était plus proche de la vérité que le camp de Mu’âwiya. Ces fameux rebelles prétendaient qu’ils faisaient le djihâd sur le sentier d’Allah contre les ennemis de la religion. »[15]

 

Peut-on dénoncer les semeurs de troubles ?

 

Sheïkh el Islam ibn Taïmiya souligne : « Quiconque cache un criminel (rebelle, voleur, meurtrier, etc.) qui est passible d’une peine corporelle pour infraction religieuse ou pour lui appliquer la loi du talion (injustice envers un tiers), ou qui fait obstacle à sa capture sans user de la force, devient son complice, et encours la malédiction d’Allah et de Son Messager. D’après Muslim, en effet dans son recueil e-sahîh, selon ‘Alî ibn Abî Tâlib, le Messager d’Allah (r) a dit : « Allah maudit celui qui crée un évènement, et celui qui le réfugie… » Si on vient à capturer celui qui cache ce fugitif, on lui somme de le ramener sur le champ ou de dévoiler sa cachette ; et s’il refuse de le dénoncer, on lui inflige une peine de prison et une peine de « bâton » à intervalle régulier jusqu’à ce qu’il parle. Nous avons évoqué auparavant que toute personne qui refuse de verser « l’impôt » légal est passible d’une punition. Tout fugitif ou tout bien matériel qu’on tient caché est un délit passible d’une peine si on refuse de parler.

 

Ainsi, si quelqu’un est au courant de l’endroit où sont cachés soit une richesse que l’État est en droit de réclamer ou un fugitif qui est entré dans l’illégalité, il a le devoir de le dévoiler aux autorités et d’indiquer la cachette en question. Il est strictement interdit de garder le silence, car on entame ainsi le devoir d’entraide à la piété et au bien. En revanche, si l’État n’a aucune légitimité sur cet argent et si le fugitif en question est un innocent, il n’est pas permis de les indiquer, car relevant de l’entraide à l’impiété et à l’injustice. Dans ce cas, il incombe même de le défendre, car l’Islam nous enjoint de défendre la victime d’une injustice. »[16]

 

Wa Allah a’lam !

 

Par : Karim Zentici

 


[1] Minhâj e-sunna (5/153).

[2]Rapporté par Muslim (1065).

[3]El fatâwâ el kubrâ (4/283-285).

[4] Minhâj e-sunna (4/538).

[5] Minhâj e-sunna (4/538).

[6]Rapporté par el Bukhârî (5057) et Muslim (1066), selon ‘Alî ibn Abî Tâlib (t).

[7]Rapporté par el Bukhârî (3344) et Muslim (1064), selon Abû Sa’îd el Khudrî (t)

[8]E-sârim el maslûl (2/347).

[9]Majmû’ el fatâwâ (28/503).

[10]Idem. Cette dernière partie est un peu obscure, ce qui rend la traduction quelque peu aléatoire.

[11]Minhâj e-sunna (4/543).

[12]La vache ; 26-27

[13]Minhâj e-sunna (5/250).

[14]Rapporté par Muslim (1065).

[15]E-radd ‘alâ el Akhnâî (p. 205).

[16] Majmû’ el fatâwâ (28/323).

source

Repost 0
Published by Salafiya contre terrorisme - dans salafiya-contre-terrorisme
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 19:03

Les musulmans se font tuer

et vous, vous appelez au Tawhîd

par sheikh Salih al fawzan


Question:


Il y a des gens qui disent: "Les musulmans se font tuer et vous, vous appelez au Tawhîd. Les gens aujourd'hui sont pour la plupart soumis à Allah! [Ndt: Musulmans]"


Réponse de Sheykh Sâlih Al-Fawzân (Hafidhahoullah):

Ils n'ont été tués, uniquement, qu'à cause de leur négligence du Tawhîd. Et s'ils avaient été droits sur le Tawhîd, Allah -Azza wa Jall- les aurait certes secourus.

La plus grande cause que les musulmans se font tuer est la présence du Shirk et le manque d’intérêt porté au Tawhîd...

Traduction: www.sounnah-publication.com
Source: At-Tawhîd, yâ 'Ibâda Allah de Sheykh Sâlih Al Fawzân, page 44

Repost 0
Published by Salafiya contre terrorisme - dans salafiya-contre-terrorisme
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 13:25

le Jihad à notre époque

selon les grands savants

 

بسم الله الرحمان الرحيم و الصلاة و السلام على أشرف المرسلين نبينا محمد عليه أفضل الصلاة و التسليم و على اله و صحبه أجمعين أما بعد:

حياكم الله في طاعته أيها الإخوة الكرام عساكم بخير في هذا المنتدى المبارك السلفية باللغة الفرنسية

 

Cheres freres en Allah le digne de louange, je t'écris ce post en éspèrant qu'il te sera profitable,il apparait que beaucoup parmis nos freres se posent la quéstion du jugement religieux concernant le djihed a notre époque ,se posent la question: est-il permis de partir dans les pays musulmans opprimés par les mécreants ,pour combattre dans le sentier d 'Allah le repentent ,voici donc les paroles et fatawas de nos grands savants sur ce sujet :

 

 

قال فضيلة الشيخ محمد ناصر الدين الألباني رحمه الله

Son éminence le chikh Muhammed Nacir al dine al Albanie (qu' Allah lui fasse miséricorde) a dit :

 

أنا أقول اليوم ما يمثل الحقيقة الإسلامية وليس الحقيقة التي يريدها بعض المسلمين المتحمسين . أقول :

اليوم لا جهاد في الأرض الإسلامية إطلاقا........الخ

http://www.fatwa1.com/anti-erhab/Jehad/index.html

حـكـم الـجـهـاد فـي هـذا العـصـر - شبكة سحاب السلفية

je dis ,aujourdhui ce qui représente la réealitée islamique et non pas la réealitée que veulent certains musulmans passionnés . Je dis ,aujourd'hui il n'y a pas de djihad en terre islamique, ceci de maniere absolue......ect.

______________________________

قال فضيلة الشيخ اللحيدان حفظه الله

Son éminence le chikh al Luhaydane a dit :

 

يقول السائل : هل يوجد في هذا الزمان في العالم جهاد إسلامي وجزاكم الله خيرا ؟

الجواب : يوجد جهاد النفس وجهاد المنافقين بالرّد عليهم وبيان نفاقهم ومن قدر أن ينصر المظلومين في الشيشان أو غيرها بالمال فليفعل .

 

http://www.fatwa1.com/anti-erhab/Jehad/index.html

حـكـم الـجـهـاد فـي هـذا العـصـر - شبكة سحاب السلفية

Le questionneur dit :

Est ce qu'il y a, a cette époque , dans le monde, un djihad islamique

(qu'Allah vous récompense en bien )?

La réponse:

Il éxiste le djihed contre soi-meme et le djihed contre les hypocrites par la replique et par l'eclaircissement de leur hypocrisie, quant a celui qui a la capacitée d'assister les opprimés en Tchetchenie et autres par l'argent, qu'il le fasse.

______________________________

 

قال فضيلة الشيخ محمد بن صالح العثيمين رحمه الله

Son éminence le chikh Muhammed fils de Salih al 'Uthaymine (qu'Allah lui fasse misericorde ) a dit :

 

إنه في عصرنا الحاضر يتعذر القيام بالجهاد في سبيل الله بالسيف و نحوه , لضعف المسلمين ماديا و معنويا و عدم إتيانهم بأسباب النصر الحقيقية , ولأجل دخولهم في المواثيق و العهود الدولية , فلم يبق إلا الجهاد بالدعوة إلى الله على بصيرة.

 

المصدر : مجموع فتاوى ابن عثيمين رحمه الله 18/388

حـكـم الـجـهـاد فـي هـذا العـصـر - شبكة سحاب

Il est a notre époque impossible d'accomplir le djihed dans le sentier d 'Allah par l'épée et tous ce qui est semblable a ceci , a cause de la faiblesse des musumlans matériellement et moralement et par le fait de ne pas pouvoir apporter les causes de victoire réel et cela égallement a cause de leur participations dans des contrats et promèsses international, il ne reste plus que le djihed de l 'appel a Allah avec clairvoyance.

 

______________________________

جواب سماحة الشيخ عبد العزيز ابن باز ـ رحمه الله

Réponse de sa bienveillance le chikh 'Abd al 'Aziz fils de Baz (qu'Allah lui fasse miséricorde)

 

سؤال : اننى احب الجهاد وقد امتزج حبه فى قلبى . ولا استطيع ان اصبر عنه , وقد استاذنت والدتى فلم توافق , ولذا تاثرت كثيرا ولا استطيع ان ابتعد عن الجهاد . سماحة الشيخ :ان امنيتى فى الحياة هى الجهاد فى سبيل الله وان اقتل فى سبيله وامى لا توافق . دلنى جزاك الله خيرا على الطريق المناسب ؟

 

ـ الجواب : جهادك فى امك جهاد عظيم , الزم امك واحسن اليها , الا اذا امرك ولى الامر بالجهاد فبادر ,لقول النبى صلى الله عليه وسلم : " واذا استنفرتم فانفروا " رواه البخارى .

ومادام وليى الامر لم يأمرك فاحسن الى امك , وارحمها..........الخ

 

المصدر : فتاوى الأ ئمة فى النوازل المدلهمة

حـكـم الـجـهـاد فـي هـذا العـصـر - شبكة سحاب

La quéstion :

Certes, j'aime le djihed et son amour s'est melé dans mon coeur et je ne peut pas patienter sans lui et j'ai certe demandais l'autorisation a ma mere mais elle n'a pas accépté, c' est pour cela que j'ai beaucoup étè ému et je ne peut pas m'éloigner du djihed.

Sa bienveillence le chikh, j'ai pour voeu dans cette vie le djihed dans le sentier d 'Allah et que je soie tuer dans son sentier et ma mére n'est pas d'accord.

Indique-moi le chemin qui correspond (qu'Allah vous récompense en bien).

 

La réponse:

Ton djihed envers t'as mére est un énorme djihed, reste avec ta mére , sois bienfesant envers elle ,empresse-toi pour le djihed seulement si le detenteur du pouvoir t'ordonne de partir, a cela la parole du prophete صلى الله عليه وسلم

"si vous étes appelés au combat empréssez-vous " rapporté par al bukhari .

Mais temp que le détenteur du pouvoir ne te l'a pas ordonné , sois bienfesant envers t'as mére et fait lui preuve de misèricorde .....ect

 

______________________________

 

كلام الشيخ محمد بن رمزان الهاجري حفظه الله

Parole du chikh Muhammed fils de Ramzane Alhadjiri

 

إن المشاركات في أي عمل جهادي يجب أن تكون تحت علم ولي الأمر الذي له في الأعناق بيعة والالتحاق بغير أذنه بأي جهة يعتبر خلعاً للبيعة ولو مات لكان موته ميتة جاهلية.........الخ

(شعرجر يدة الريا ض) - شبكة سحاب السلفية

 

Toutes participations en rapport avec n'importe qu'elle action de combat (djihedi) il est obligatoire qu'elle soit faite avec la connaissance du detenteur du pouvoir qui possede autour du cou la reconaissance comme etant chef et l'affiliation(au djihed) sans son autorisation ,qu'elle que soit la direction est considèrée comme une annulation de sa reconaissance et si il meurt sa mort est semblable a celle de l'époque prèislamique (djahiliyyat).....ect

 

______________________________

 

مفتي السعودية العام الشيخ عبد العزيز بن عبد الله ال الشيخ

Le mufti saoudien, le chikh 'Abd al 'Aziz fils 'Abd Allah al Alchikh

 

 

"الشبان السعوديون الذين يغادرون بلادهم قاصدين الجهاد في سبيل الله (...) لم يبلغوا في العلم مبلغا يميزون به بين الحق والباطل".

Les jeunes,qui quittent leurs pays dans le but du djihed dans le sentier d'Allah (....)ils n'ont certes pas atteint un degré qui leur permet de distinguer entre le vrai et le faux .

 

 

"سبق أن حذرنا، وحذر غيرنا، من الذهاب للخارج بهذه الحجة، لأن الأوضاع كانت مضطربة، والأحوال ملتبسة، والرايات غير واضحة. وقد ترتب على عصيان هؤلاء الشباب لولاتهم ولعلمائهم وخروجهم لما يسمى بالجهاد في الخارج مفاسد عظيمة عصيان ولي أمرهم، والافتيات عليه، وهذا كبيرة من كبائر الذنوب يقول النبي صلى الله عليه وسلم "من أطاع الأمير فقد أطاعني ، ومن عصى الأمير فقد عصان

http://www.alarabiya.net/articles/2007/10/01/39821.html

شبكة سحاب السلفية

Avant cela, nous avions mient en garde ainsi que d'autres contre le faite de partir a l'exterieur(du pays) pour cette raison (le djihed) car la situation etait confuse et ambigue et les étendards pas clair et le résultat de la dèsobeissance de ces jeunes-la a leurs gouverneurs et savants et égallement leurs sorties qui se fait appeler "le djihed a l'éxterieur " est un grand mal, et la désobeissance a leurs gouverneurs et les decrets religieux en leur faveur est un péché parmis les grands péchés, le prophete صلى الله عليه وسلم dit:

"Celui qui obei au gouverneur (musulman) m'a certenement obei et celui qui desobei au gouverneur m'as certes desobei".

 

______________________________

 

سلسلة فتاوى العلامة الشيخ صالح بن فوزان الفوزان حفظه الله

Série de dècrets religieux(fatawas) du savant le chikh Salih fils de Fawzen al Fawzen (qu'Allah le preserve).

 

 

س1:يذهب بعض الشباب في هذه الايام إلى الجهاد في مناطق متفرقة و يرون أن ذلك فرض عين و ذلك بإفتاء بعض طلاب العلم لهم فهل فعلهم هذا صحيح؟

 

الجواب: لا يجوز لهم أن يذهبوا إلا بإذن الإمام لأنهم رعية و الرعية لا بد أن تطيع الإمام فإذا أذن لهم يبقى أيضا رضى الوالدين فلا يذهب إلا برضى والديه لأنه (( جاء رجل إلى النبي صلى الله عليه و سلم فاستأذنه في الجهاد فقال: أحي والداك؟ قال: نعم. قال: ففيهما فجاهد ))* فأرجعه إلى والديه فدل على أنه لابد إذن الوالدين بعد إذن ولي الامر.

 

Question numero 1:

 

Ces jours-ci quelques jeunes partent au djihed vers differentes regions

et ont comme avis que ceci est une obligation individuelle, ceci avec le decret religieux de certains etudiant en science en leur faveur , est-ce que leur action est juste?

 

La réponse:

 

il ne leur est pas permis de partir (au djihed) ormis si il ya l'autorisation de l'imam(gouverneur) car ils sont certes gouvernés et le gouverné doit obeir a l'imam et si il leur autorise le djihed il réste égallement l 'accord des parents et il ne part pas ormis avec l'accord des ses parents,car "un homme est venu au messagé صلى الله عليه وسلم et lui a demendé l'autorisation pour aller au djihed et il dit: est-ce que t'es parents sont encore en vie? il dit: oui puis il dit صلى الله عليه وسلم : fait ton djihed envers eux ."

il صلى الله عليه وسلم l'a renvoyé vers ses parents ceci indique qu'il faut l'autorisation des parents après l'autorisation du gouverneur(musulman).

 

س2 :أيهما أعظم جهاد العلم أم جهاد السيف؟

 

الجواب: جهاد العلم أولا فلابد أن الانسان يتعلم ما يستقيم به دينه (( فاعلم أنه لا إله إلا الله و استغفر لذنبك و للمؤمنين و المؤمنات و الله يعلم متقلبكم و مثواكم )) محمد 19 .بدأ بالعلم قبل القول و العمل العلم أولا ثم يكون الجهاد حتى يكون جهاده على علم و على بصيرة و لا يكون على جهل على خطأ.

 

 

question numero 2:

 

Quel est le plus considerable, le djihed par la science ou le djihed par l'épée?

 

la réponse:

 

Premièrement, le djihed par la science et il faut que la personne apprenne ce qui va le pousser a la droiture dans sa religion, le Trés Haut dit au sens rapproché: ""Sache donc qu'en vérité , il n'ya point de divinité a part Allah ,et implore le pardon pour ton péché , ainsi que pour les croyants et les croyantes .Allah connait vos activités (sur terre) et votre lieu de repos( dans l'au-dela)"".muhammed verset 19.

 

il a commencé par la science avant la parole et avant l'action, donc la science premièrement, ensuite vient l'action et parmis celle-ci le djihed et ceci jusqu'a ce que son djihed soit fait avec science et clairvoyance et non pas avec ignorance et erreur.

 

 

 

 

 

س3 :في هذه الأيام هناك من يفتي الناس بوجوب الجهاد و يقول لا يشترط للجهاد إمام و لا راية فما رأي فضيلتكم في هذا الكلام؟

 

الجواب: هذا رأي الخوارج أما أهل السنة فيقولون: لابد من راية و لابد من إمام هذا منهج المسلمين من عهد رسول الله صلى الله عليه و سلم فالذي يفتي بانه لا إمام و لا راية و كل يتبع هواه هذا رأي الخوارج.

 

Question numéro 3:

 

Ces jours-ci , il ya une personne qui donne comme decret religieux (fatawa) aux gens l'obligation du djihed et il dit :"le djihed n'a pas pour condition avoir un imam et un étendard" , quel est votre avis concernant cette parole?

 

la reponse:

ceci est l'avis des khawaridjs quant aux gens de la sunnat ils disent :

il faut avoir un étendard et un imam(gouverneur musulman).

Ceci est la voie des musulmans de l'époque du méssager d'Allah صلى الله عليه وسلم quant a celui qui donne comme decret religieux pas besoin d'un imam et d'un étendard et chacun suit ses passions ceci est l'avis des khawaridjs.

 

 

 

 

س4 :هناك من يقول: إن ولاة الامر و العلماء في هذه البلاد قد عطلوا الجهاد و هذا الامر كفر بالله فما رأيكم في كلامه؟

 

الجواب: هذا كلام جاهل يدل على أنه ما عنده بصيرة و لا علم و أنه يكفر الناس و هذا رأي الخوارج هم يدورون على رأي الخوارج و المعتزلة نسأل الله العافية لكن ما نسىء الظن بهم نقول هؤلاء جهال يجب عليهم أن يتعلموا قبل أن يتكلموا أما إن كان عندهم علم و يقولون بهذا القول فهذا رأي الخوارج و أهل الضلال.

 

 

Question numéro 4:

 

il ya celui qui dit : certes, les détenteurs du pouvoir et les savants ont dans ces pays-là ,annéantient le djihed et ceci est une mécreance en Allah quel est votre avis sur cette parole?

 

La réponse:

 

Ceci est une parole sans science qui indique qu'il ne possède pas de clairvoyance et science et qu'il rend mécreant les gens.Ceci est l'avis des Khawaridjs , ceux-là tournent autour de l'avis des Khawaridjs et des mu'tazilats , par contre ont n'a pas le mauvais soupcon envers eux donc nous disons ceux-là sont des ignorants ,il leur est obligatoire d'apprendre avant de parler par contre s'ils ont de la science et ils disent cette parole alors ceci est l'avis des Khawaridjs et des gens de l'égarement .

 

 

س5 : قام فضيلتكم بتقريض لكتاب بعنوان رسالة الإرشاد إلى بيان الحق في حكم الجهاد فهل تنصح بقراءة هذا الكتاب لفضيلة الشيخ احمد النجمي؟

 

الجواب: نعم الكتاب رد على بعض المنتسبين إلى العلم الذين يقولون يجب على الناس أن يذهبوا و يجاهدوا و لو لم يرض والدوهم فالشيخ احمد رد عليه و بين أغلاطه في هذه المسألة فهو كتاب جيد.

 

Question numero 5:

 

Son éminence,vous avaient fait l'éloge du livre qui s'intitule "l'orientation vers l'éclaircissement de la véritée sur le jugement du djihed" , est-ce que tu conseille ce livre écrit par le le noble chikh ahmad al nadjmy?

 

Réponse:

oui , le livre est une réplique contre certains qui s'afillient a la science et qui disent il est obligatoire aux gens de partir et de faire le djihed meme si ses parents ne sont pas d'accord, le chikh ahmad as répliqué contre lui et a éclairci ses erreurs dans ce sujet et c'est un bon livre.

 

 

س6 :هل يجوز الخروج للجهاد بدون إذن ولي الأمر مع وجود رضا الوالدين؟

 

الجواب: الجهاد مع من؟

و من هو الإمام الذي تريد أن تجاهد تحت رايته؟

و أيضا الدول بينها معاهدات فلابد أنك تأخذ إذن الإمام بالخروج لتلك الدولة المسائل لها اصول ماهي فوضى فإذا أذن لك ولي الأمر و أذن لك والداك و عندك استطاعة فلابأس.

 

Quéstion numero 6:

 

est-ce permis de partir au djihed sans autorisation du gouverneur mais avec l'autorisation des parents ?

 

La réponse:

 

Le djihed avec qui ?

et qui est l' imam avec qui tu veut combattre sous son étendard et de plus les pays ont entre eux des pactes il t'es obligé d'avoir l'autorisation du gouverneur pour aller des ces pays , ces sujets ont des fondements et ils ne sont pas désordonnéset si le gouverneur t'as autorisé de meme que t'es parents et que tu as la capacité alors il ya pas de mal.

 

 

7 : ماهي شروط الجهاد و هل هي متوفرة الان؟

 

الجواب: شروط الجهاد معلومة.

أن يكون بالمسلمين قوة يستطيعون على أن يجاهدوا الكفار عندهم قوة و عندهم إمكانية يستطيعون بها قتال الكفار لابد من هذا.

أما إذا كان ما عندهم إمكانية و لا عندهم قوة فإنهم لا جهاد عليهم و الرسول صلى الله عليه و سلم و أصحابه كانوا في مكة قبل الهجرة ماشرع عليهم الجهاد لأنهم لا يستطيعون و كذلك لابد أن يكون الجهاد تحت قيادة مسلمة و بأمر ولي الأمر لأنه من صلاحيات ولي الأمر المسلمين هو الذي يأمر به و ينظمه و يتولاه و يشرف عليه من صلاحيات و لي الأمر ماهو من صلاحيات كل واحد او كل جماعة تذهب او تغزو بدون إذن ولي الأمر.

 

Quéstion numéro 7:

 

quelles sont les conditions du djihed et sont-elles présentes aujourd'hui?

 

La réponse:

Les conditions du djihed sont connues , que les musulmans ont une force afin qu'ils puissent combattre contre les mécrèants, qu'ils possèdent une force et la possibillité et qu'ils puissent par ces 2 points-ci combattre les mécrèants, parcontre s'ils ne possèdent pas la possibilité et la force ,il n'ya pas de djihed pour eux .Le messager صلى الله عليه وسلم et ses compagnons étaient a Mékkat avant la hidjrat or le djihed ne leur a pas été légiféré car il ne pouvaient pas combattre et également ,il faut que le djihed soit sous une diréction musulmane et avec l'ordre du détenteur du pouvoir car ceci est de l'ordre du gouverneur des musulmans, c'est lui qui donne l'ordre ,qui met de l'ordre ,qui prend sa résponsabilité et qui le controle, donc ceci est de l'ordre du gouverneur et non pas de l'ordre de chaque personne ou tous groupes qui partent ou qui font la guerre sans autorisation du gouverneur .

 

8:هل من جاهد بدون إذن ولي الأمر ثم قتل فهل يكون شهيدا أم لا؟

 

الجواب: يكون غير مأذون له في هذا القتال فلا يكون قتاله شرعيا و لا يظهر لي أن يكون شهيدا.

 

Quéstion numéro 8:

 

Est-ce que celui qui fait le djihed sans autorisation du gouverneur puis est tué, est-il martyr ou pas?

 

La réponse:

il ne lui est pas autorisé d'aller a ce combat donc son combat n'est pas légiféré et il ne m'apparait pas qu'il soit martyr.

 

 

 

___________________________________

 

* رواه البخاري و مسلم من حديث عبد الله ابن عمر رضي الله عنهما

rapporté par al bukhari wa muslim du recit de 'abd allah fils de 'umar رضي الله عنهما

 

مصدرهذه الفتاوى من رسالة الشيخ صالح بن فوزان الفوزان(الجهاد و ضوابطه الشرعية)

الناقل والمترجم الى اللغة الفرنسية : محمد صلاح السلفي

 

La référence de ces fatawas je les extraits du livre du chikh Salih fils de Fawzen al Fawzen intitulé الجهاد و ضوابطه الشرعية

 

traducteur: mohamed salah al salafi le ,11.06.11

 

prochainement , j'éssayerai de traduire dans ce meme post par la volonté d'Allah un ouvrage sur le djihed et ses régles afin que ce sujet soit clair come de l'eau de roche chez mes freres en allah.

 

وصلى الله و سلم على سيدنا محمد و على اله و صحبه اجمعين و السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

 

Source

 

Repost 0
Published by Salafiya contre terrorisme - dans salafiya-contre-terrorisme
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 08:25

Pourquoi l'Arabie est-elle

Prise pour Cible ?

par sheikh Salih al Fawzan

 

Question :

Il y a des chaînes de télévision et des sites web qui incitent les gens à être désobéissants envers le dirigeant de ce pays (l'Arabie Saoudite) et à ne pas lui prêter serment d'allégeance. Que dites-vous à propos de ceux qui ont été égarés par ces menteurs et ont coopéré avec eux ?

 

Réponse de Cheikh Al-Fawzān (qu'Allāh le préserve) :

Oui, ce pays est à la fois assiégé et une cible, parce qu'il est le seul pays restant à être sur la méthodologie (Manhaj) des Salaf as-Sālih. Ce pays est exempt de chaos, de révolutions et de perpétrateurs de coups d'état. Ce pays est plein de sûreté, de sécurité et (plein de) de la méthodologie des Salaf as-Sālih. Ils veulent éteindre ces qualités et en faire un pays de chaos et de désordre. Ils souhaitent que le meurtre et la mort se produisent dans ce pays tout comme cela s'est produit dans d'autres pays. Nous devons à la fois les mettre en garde, et mettre en garde contre eux. Ne les laisser pas vous attirer. N'amenons pas dans nos maisons ces chaînes à nos enfants, [sinon] ils regarderaient ces maux et ce chaos, et ils grandiraient avec cela (ces idées). Les habitations devraient être exemptes de ces chaînes et nous devrions aussi interdirent à nos enfants d'aller sur ces sites web (qui sont plein de destruction). Leurs parents sont responsables d'eux.

 

Source : Cassette « al-Hamalāt al-I’lāniyyah dhidd Hukkām wa ‘Ulamā' Bilād-il-Haramayn ».

http://aa.trinimuslims.com

source

Repost 0
Published by Salafiya contre terrorisme - dans salafiya-contre-terrorisme
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 09:14

La profusion du mal

d'Ibn Al-Jawzî

 

De l’œil de ma pensée, j’ai médité sur la terre et ses habitants, et j’ai pu voir que les régions désertes y sont plus nombreuses que les régions habitées. Puis, j’ai observé les contrées habitées et j’ai constaté que les mécréants en dominaient la plus grande partie, et que les adeptes de l’islam étaient moins nombreux sur terre en comparaison des mécréants. Puis, j’ai médité sur les musulmans, et j’ai constaté que les profits mondains avaient distrait la plupart d’entre eux de Celui qui pourvoit à la subsistance et les avait détournés de la science qui indique Son existence.

 

Le gouverneur est occupé par l’exercice du pouvoir et les plaisirs qui se présentent à lui : l’eau de ses désirs coule sans que l’on puisse l’endiguer. Personne n’ose lui adresser d’exhortation, mais au contraire on le couvre de compli­ments qui renforcent ses passions ! C’est pourtant en leur opposant leurs contraires qu’on lutte contre les maladies. ‘Umar Ibn Al-Muhâjir rapporte que ‘Umar Ibn ‘Abd Al-‘Azîz lui a dit : « Lorsque tu me verras m’écarter de la vérité, attrape mes vêtements, secoue-moi et dis : qu’as-tu ‘Umar ? » ‘Umar Ibn Al-Khattâb a dit : « Qu’Allah fasse miséricorde à celui qui nous révèle nos défauts. » Et la personne qui a le plus besoin de conseils et d’exhortations est le gouverneur.

 

Quant à ses soldats, la plupart d’entre eux baignent dans l’ivresse des passions et la parure de ce bas monde, à quoi s’ajoutent la bêtise et l’absence de science. Aucune faute ne les fait souffrir et ils ne s’inquiètent pas de porter de la soie ou de boire de l’alcool, au point que certains ont pu dire : « Quoi ? Un soldat porterait du coton ? » De plus, ils prennent tout à l’envers, car l’injustice est pour eux une seconde nature !

 

Les bédouins sont, eux, plongés dans l’ignorance, de même les citadins. Combien ils ne cessent de vivre dans les impuretés et de négliger l’impor­tance des prières ! La femme chez eux, peut même parfois, les accomplir assise !

 

Puis j’ai observé les commerçants et j’ai constaté qu’ils sont dominés par la convoitise, au point de ne considérer que les différents moyens d’obtenir des gains. L’usure s’est répandue dans leurs transactions et aucun d’eux ne cherche à savoir d’où lui viennent ces biens matériels ! Concernant  la Zakat, ils sont négligents et ne sont pas gênés de la délaisser, sauf ceux qu’Allah préserve.

 

Puis, j’ai observé ceux qui perçoivent une pension, et j’ai constaté que la supercherie règne dans leurs transactions de même que la fraude et la volonté de léser autrui. Ils sont également plongés dans l’ignorance. J’ai constaté que la plupart de ceux qui ont un enfant lui confie une partie de ces choses afin de rechercher plus de gains, avant même que cet enfant  ne connaisse ses devoirs [religieux] et ne reçoive une éducation.

 

Puis, j’ai observé les femmes, et j’ai constaté qu’elles ont peu de religion et beaucoup d’ignorance. Elles n’ont aucune connaissance sur l’au-delà, sauf celles qu’Allah préserve.

 

Je me suis alors dit : Comme c’est étonnant ! Qui reste-t-il donc pour adorer Allah et Le connaître? J’ai observé et j’ai vu les savants, les étudiants, les dévots et les ascètes.

 

J’ai médité sur la condition des dévots et ascètes, et j’ai constaté que la plupart d’entre eux voue des adorations sans science, qu’il leur plaît d’être révérés, de se voir embrasser la main et d’avoir de nombreux disciples, si bien que, lorsque l’un d’eux a besoin d’acheter quelque chose au marché, il s’en abstient pour que sa réputation n’en soit pas brisée ! Leur rang leur tient tellement à cœur qu’ils ne visitent pas le malade, n’assistent à aucunes funérailles, sauf lorsqu’il s’agit de quelqu’un d’important pour eux, ils ne se rendent pas visite, et plus encore, ils évitent même de se rencontrer : leur respectabilité est devenue telle une idole qu’ils adorent sans le savoir ! Certains se hasardent-ils à donner des avis religieux alors qu’ils critiquent les savants pour leur convoitise en ce bas monde, sans savoir que ce qui est blâmable en cette vie est la condition en laquelle ils se trouvent, et non le fait de consommer ce qui est permis !

 

Puis j’ai médité sur la condition des savants et étudiants, et j’ai constaté que les étudiants ne montrent que peu de signe d’excellence, car le signe de l’excellence consiste à rechercher la science et la mettre en pratique, alors que la plupart d’entre eux apprennent de la science ce qui sera pour eux un filet pour amasser des biens, soit pour faire main basse sur un poste de juge d’un lieu ou d’une région, soit ce qui est nécessaire pour se distinguer de ses semblables, puis se contenter de cela.

 

Puis, j’ai médité sur la condition des savants, et j’ai constaté que la plupart d’entre eux sont manipulés et utilisés par les passions. Ils vont vers ce dont la science les écarte et se livrent à ce qu’elle interdit. Ils ne trouvent quasiment aucun goût à la relation avec Allah, et leur seule préoccupation est de parler, voilà tout. Mais Allah ne videra pas la terre  de toute personne qui exposera Ses preuves, réunira la foi et les œuvres, connaîtra les droits d’Allah et Le craindra. Cet homme sera le pôle de ce monde, et lorsqu’il mourra, Allah le remplacera par un autre semblable, et peut-être ne mourra-t-il pas avant d’avoir vu celui qui sera apte à le remplacer en toutes choses. La terre ne sera jamais totalement vide de ce genre d’homme qui rem­plit le rôle du prophète dans la Communauté [1]. Et celui que je décris ici, appliquera les fondements, sera attentif aux limites imposées, même s’il a peu de science ou que ses actes sont peu nombreux. Quant aux hommes parfaits dans tous les domaines, ils sont rares : il n’y en a qu’un seul pour une longue période.

 

J’ai analysé avec soin la condition de tous les pieux prédécesseurs, car je voulais en trouver un qui réunissait la science, au point d’atteindre le rang de l’Ijtihâd, et la mise en pratique, au point d’être un exemple pour les dévots. Je n’en ai pas trouvé plus de trois. Le premier est Al-Hasan Al-Basrî, le deuxième Sufyân At-Thawrî et le troisième Ahmad Ibn Hanbal. J’ai consacré un livre aux récits rapporté de chacun d’eux, et je ne désap­prouve pas celui qui y ajoute Sa’îd Ibn Al-Musayyib [2].

 

Si, parmi les pieux prédécesseurs on trouve de grands hommes, la plupart étaient dominée par une chose au détriment d’une autre : la science chez l’un, les œuvres chez l’autre. Mais ceux que j’ai cités possédaient une science vaste et une grande part d’œuvre et de connaissance. Il ne faut pas désespérer de l’existence d’un homme qui suivra leurs traces, même s’ils gardent le mérite d’avoir été les pre­miers. Allah a révélé à Al-Khadir des choses qu’il avait cachées à Mûsâ, et les trésors d’Allah débordent et Ses dons ne se limitent pas à un seul individu.

 

On m’a raconté que Ibn ‘Aqîl [3] disait de lui-même : « J’ai navigué dans une barque qui a fait naufrage. » Mais c’est une erreur. Pourquoi cela ? Que de gens imbus d’eux-mêmes découvrent, à travers quelqu’un, un défaut qui les amène à se mépriser pour cela ! Et combien de gens apparus plus tard ont devancé d’autres apparus plus tôt ! Ainsi, on a dit :

 

Les nuits et les jours sont en gestation

Allah, seul, sait ce qu’ils vont mettre au monde

 

 

[1] Ibn Al-Qayyim dit dans Al-Manâr Al-Munîf que tous les hadiths qui font mention de ces hommes qui sont les axes, pivots, suppléants, renforts et piliers du monde sont faussement attribués au Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam).

 

[2] C’est une exagération, que dire de Abû Hanîfah, As-Shâfi’î, Mâlik, Al-Awzâ’î, Al-Layth Ibn Sa’d, cAbd Allah Ibn Al-Mubârak, Al-Bukhârî, Muslim, et beaucoup d’autres.

 

[3] Il est l’imam, l’éminent savant, l’océan de science, le maître du rite hanbalite Abû Al-Wafâ’ Muhammad Ibn ‘Aqîl Al-Baghdâdî (431-514H).

 

 


Source : Les Pensées Précieuses

Traduit et publié par les salafis de l’Est

source

Repost 0
Published by Salafiya contre terrorisme - dans salafiya-contre-terrorisme
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 21:37

Un repenti du takfir et de ceux

qui rendent mécréant les Savants...

Sheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane

- hafidhahou Allah-

 

 

Question :

Ô Sheikh ! Je faisais partie de ceux qui ont été aveuglés par la compagnie de tous ceux qui ont commis et perpétraient des attaques terroristes ; et je faisais partie de ceux qui vous considérez comme mécréant ; cependant, et la louange est à Allah, je me désolidarise devant Allah de tout cela, en espérant  également que vous allez me pardonner. Ô noble Sheikh, est-ce que les Khawaridj  se reconnaissent-ils dans cette appellation ? Et est-ce que toute personne qui commet des actes de terrorisme et la destruction, fait partie des Khawaridj ? (Votre fils, Abu Muhammad).

 

Réponse :

Les Khawaridj, sont ceux chez qui on a vu immerger, à leur époque, l'idéologie et les actions qui consistent à rendre mécréant les musulmans dans leur ensemble, exception faite à ceux qui étaient avec eux. Et c’est la raison pour laquelle, Ils ont rendu mécréant ‘Ali Ibn Abi Taleb (qu’Allah soit satisfait de lui) ainsi que les compagnons qui étaient avec lui.  Aussi, lorsque ‘Ali Ibn Abi Taleb (qu’Allah soit satisfait de lui) fut questionné à leur sujet, étaient-ils considérés comme des mécréant où pas ? Il a répondu : « de la mécréance, ils ont fui ». Certes, il ne les a pas rendus mécréant, mais il a montré qu’ils étaient d’un grand préjudice pour les gens et qu’ils commettent des abus.

Quant à l’acte de l’individu qui est similaire à celui des Khawaridj, ceci n’implique pas qu’il soit sur la même croyance qu’eux. Beaucoup d’actes peuvent se ressembler sans que pour autant la personne partage la même croyance qu’eux ; même s’il leur ressemble dans les actes.

Il ne fait aucun doute que les attaques terroristes qui ont été perpétrées autrefois dans ce pays et celles qui les ont précédées, représentent un égarement évident ; sachant que dans notre pays, les attaques terroristes ont fait leur apparition en 1966 (1386 H), voilà déjà une quarantaine d’année. L’injustice envers ce pays à débuté prématurément ; ainsi, tu ne trouveras aucune personne des gens de science parmi ceux qui sont véridiques dans leur savoir, capable de dire que ces attaques terroristes visent à se rapprocher d’Allah ; qu’elles sont un jihad dans le chemin d’Allah, ou au minimum un acte légitime, n’engendrant aucun péché ni aucun mal. Pourtant il s’agit là d’un égarement et d’une corruption qu’Allah à condamné dans le Saint Coran, ceux qui sèment le désordre et saccagent culture et bétail.

Nous demandons à Allah – Le Très Haut – de réformer tous ceux dont les cœurs sont imprégnés par ces choses-là et qu’Il les guide sur la voie droite ! Qu’Allah étende la réussite et la réforme dans cette communauté et dans toutes les autres communautés islamiques et qu’Il fasse revenir toute personne s’étant éloigné de la vérité et du bien, sur le droit chemin !

Quant au fait de commettre des assassinats et rendre mécréant autrui (Takfir), il ne fait aucun doute qu’il n’est pas autorisé au musulman de rendre mécréant un individu alors que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Celui qui dit à son frère musulman : Ô mécréant ! * » ; alors que ce n’est pas le cas, c’est lui qui sera considéré ainsi. Celui qui dit à son frère musulman : « Ô mécréant ! » ou « Ô ennemi d’Allah ! » et ce n’est pas le cas, cela se retournera contre lui, c'est-à-dire que cette parole s’appliquera sur celui qui la proféré.

En ce qui me concerne, j’accepte et je pardonne à tous ceux qui ont parlé sur moi en espérant, par cette démarche, la récompense d’Allah, car certes Allah dispose de beaucoup plus de chose que peut avoir le serviteur. Et j’aime ainsi être la cause de tout bienfaiteur afin qu’il accède à sa bonne action, comme je demande à Allah de guider chaque musulman de ce pays et de tous les autres pays islamiques sur la voie droite et comme je demande également à Allah – Le Très Haut - de faire en sorte que tout ce qui s’est déroulé dans ce pays, les sabotages et les attaques terroristes et les meurtres, marquent la fin de ces fitan dans ce royaume et qu'après ce genre d’incidents, suivent des jours plein de bénédiction et une fraternité réciproque et une entraide dans le bien et la taqwa ainsi qu’un repentir sincère émanant de tous et certes Allah est capable de toute chose.

[Fin des paroles du Sheikh]

 

* Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Celui qui dit à son frère musulman : Ô mécréant ! Elle reviendra sur l'un d'eux » [Rapporté par Al-Boukhari n°6103 et Mouslim n°6104]

 

Source : www.sahab.net

 

Sheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane (hafidhahou Allah).

 

Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

 

Source

Repost 0
Published by Salafiya contre terrorisme - dans salafiya-contre-terrorisme
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 14:45

La réplique aux tromperies

des khawâridjs (takfîris) 

d'aujourd'hui pour égarés les frères et soeurs

par Farîd el Makky

 

بسم الله الرحمن الرحيم

 

Louanges à Allah Ta"âlâ Celui qui dit dans Son Livre : 

وقد مكروا مكرهم وعند الله مكرهم وإن كان مكرهم لتزول منه الجبال  

 

traduction du sens rapprochée :

Ils ont certes complotés. Or leur complot est auprès d'Allah même si leur complot était assez puissant pour faire disparaître les montagnes...

(Sourate 14 ; verset 46)

 

et que la Prière et la Paix d'Allah Ta3âlâ soient sur Son Messager qui a dit :

.و من دعا إلى ضلالة كان عليه من الإثم مثل آثام من تبعه لا ينقص ذالك من آثامهم شيئاً ...

..et celui qui appellera vers un égarement , prendra les péchés de ceux qui le suivrons sans que leur péchés soit diminuer . ( sahîh Mouslîm selon Abou Hourayrah_radhiya Allahou 3anhou _ )

 

Frères et sœurs fi Llahi Ta3âlâ regardez comment les khawâridjs d'aujourd’hui coupent et cachent les paroles des Grands Savants pour égarer les frères et sœurs de la vérité qu'Allah Ta3âlâ a tracé pour les croyants et leur a obligé de suivre , et remarquez bâraka Allahou fîkoum comment ces khawâridjs non pas compris eux même les paroles de nos Grands Savants et ont tout mélangé à cause de leur ignorance et leur pauvreté dans le domaine de la science et la langue arabe ....!!!

 

Ecoutez cet audio de l'Imam Cheikh el 3Outhaymîne _rahimahou Allah_ que ces masâkîînes diffusent et lisez leur traduction qu'ils ont fait ...:

http://www.dailymotion.com/video/x8t015_cheikh-otheymine-sur-les-gouverneur_webcam

La traduction des propagateurs :

(le questionneur dit :) ceux qui rendent mécréants les compagnons sont eux même des mécréants sans doute !

(Cheikh _rahimahou Allah_ dit :)  oui!

(le questionneur dit :) car ils rendent mécréant les compagnons même s'ils ne sortent pas sur eux. Mais qu'en est-il de ceux qui sortent sur les gouverneurs en place aujourd'hui ?

(Cheikh _rahimahou Allah_ dit :)  Ceux qui quoi ?

(le questionneur dit :) Je veux dire si une partie (*) sort aujourd'hui sort sur une partie des gouverneurs en place est-ce qu'ils mécroient ?

(Cheikh _rahimahou Allah_ dit :) Non car en général ces derniers sont des injustes ( boughat).Certes oui des injustes.... car la plupart des gouverneurs dans les pays islamiques (**), méritent que l'on sortent sur eux du a leur perversion et leur débauches et le fait qu'ils rendent licite ce qu'ALLAH a interdit . Certains parmi eux leur mécréance est clair , ils ont delaissé l'islam derrière eux et ont gouverné par autre que l'islam... (fin de citation )

_ Et maintenant _incha Allah_ je vais vous montrez et prouvez comment ces traducteurs et propageurs jouent avec les Paroles de nos Grands Savants ..:

 

1) Cheikh _rahimahou Allah_ dit et répète clairement et nettement dans cette audio : ...la plupart des gouverneurs... Et le traducteur écrit le titre de la manière suivante : CHEIKH OTHEYMINE SUR LES GOUVERNEURS ARABES ... donc ceci est la première tromperie...!!!

2) La question du questionneur ne visait pas les gouverneurs mais elle concernait ceux qui se rebellent contre les gouverneurs d'aujourd'hui ..:
Doit on les juger mécréant car ils se rebellent contre les gouverneurs, comme étaient ceux qui se rebellaient contre les compagnons (les khawâridjs ) en sachant que ces derniers avaient rendu les compagnons mécréants...?

3) Donc Cheikh _rahimahou Allah _ répond par :  Non ! Et ensuite il explique la différence entre ceux d'aujourd'hui qui se rebellent contre les gouverneurs, et entre ceux du temps des Compagnons _radhiya Allahou 3anhoum_ ...!!

Il explique _rahimahou Allah_ ceci car pas mal de Savants ont juger les khawâridjs mécréants car ils ont rendu les Compagnons _radhiya Allahou 3anhoum_ mécréants et aussi en s'appuyant sur le hadith sahîh du Messager d'Allah _salla Llahou 3alayhi wa sallem_ lorsqu'Il dit sur eux : ....yamrouquôuna min el Islâm kamâ tamrouquôu as_sahmou min a_ramiya  (traduction : ils sortirons de l'Islam comme sort la flèche de la lance ..)

Et il explique par la suite la cause de la différence aussi entre le khourôuj des khawâridjs du temps des Compagnons _radhiya Allahou 3anhoum_ et le khourôuj de ceux d'aujourd'hui sur la plupart des gouverneurs d'aujourd'hui , qui est que les gouverneurs du temps des khawâridjs d'avant étaient les Compagnons _radhiya Allahou 3anhoum_ qui étaient connut pour être pieux, droits et véridiques sans aucune divergences chez les gens de la Sunna , et que par contre à l’heure actuelle c'est largement différent car la plupart des gouverneurs d'aujourd'hui ont de la perversion et de la débauche et qu'ils rendent licite ce qu'ALLAH a interdit...

Donc on ne peut pas juger ces derniers là comme les premiers au temps des Compagnons_radhiya Allahou 3anhoum_ car le cas des gouverneurs était totalement différent...!!!

Voila ce que Cheikh _rahimahou Allah_ veut dire exactement, et c'est pour cela qu'il dit : ces derniers sont des tyrans ( boughât). !!! c'est a dire ; les khawaridjs d’aujourd’hui, et non pas des mécréants..!!! Voila ce qui Cheikh insinue dans ses paroles et à quoi il voulait en venir rahimahou Allah....

 

4) Seulement le traducteur et propagateur afin d’arriver à son but et au titre qu'il a écrit, à caché et coupé une parole importante que Cheikh à dit en arabe ..!!!

Regardez ce que le traducteur et propagateur vous a caché et faite la comparaison avec sa traduction que j'ais mentioner plus haut ( je le souligne en noir ) :

Non car en général ces derniers sont des injustes ( boughat). certes oui des injustes.... car la plupart des gouverneurs dans les pays islamiques , méritent que l'on sortent sur eux du a leur perversion , c'est a dire pour celui qui se rebelle contre eux à cause d'une interprétation allégorique ,dû à leur perversion ( les gouverneurs ) et leur débauche et le fait qu'ils rendent licite ce qu'ALLAH a interdit . Certains parmi eux leur mécréance est clair, ils ont délaissé l'islam derrière eux et ont gouverné par autre que l'islam.

Avez vous vu frères et sœurs qu'est-ce que le traducteur et propagateur vous a caché et comment a t'il coupé les paroles de Cheikh_rahimahou Allah_ ..???

Il a fait ceci exprès pour bien réussir son travail , et moi là je vien de lui casser tout son travail bi Idhni Llahi wa Fadhlih..

Cheikh _rahimahou Allah_ veut écarter les frères et sœurs du fait de se précipiter à juger ces khawâridjs d'aujourd'hui mécréants car ils ont peut être une interprétation allégorique ( ou mauvaise interprétation ) qui les a pousser à faire ceci , donc il sont excusez dans le sens de ne pas prendre le jugement de la mécréance ..!!! Et ce traducteur et propagateur vient jouer avec nous avec les paroles de ce Grand Imam _rahimahou Allah_ en les falcifiants pour nous faire croire que Cheikh _rahimahou Allah_a la meme 3aquîdah ( conviction) que lui et ses collègues ..!!!!

 

et il a oublié ou fait semblant d'oublier de traduire et propager ceci :

وسُئل فضيلة الشيخ ابن عثيمين في شوال (1414هـ) عمَّا يأتي:


وهل كذلك أنكم قلتم باستمرار المواجهة ضد النظام بالجزائر؟


فأجاب: (( ما قلنا بشيء من ذلك!


قال السائل: في اشتداد هذه المضايقات هل تُشرَع الهجرة إلى بلاد الكفر؟


قال: (( الواجبُ الصبر؛ لأن البلاد بلاد إسلام، يُنادَى بها للصلوات وتقام فيها الجمعة والجماعات، فالواجب الصبر حتى يأتي الله بأمره )).


من شريط سمعي بعنوان: (( فتاوى الأكابر في نازلة الجزائر)) )).


Traduction :

L’exellent Cheikh Ibn el 3Outaymîne a été questionné le mois de Chouwâl en 1414 de l'hégire sur les choses suivantes :

Est-ce que vous auriez dit aussi de continuer à faire confrontation contre les autorités algériennes ?

(Cheikh répond : )

Nous n'avons rien dis de cela !

(le questioneur dit :)

Lorsque les harcèlements s'amplifie ( ou s'aggrave ) , est-ce que la Hijra vers les pays de mécréance est légale ?

(Cheikh dit : )

Le devoir ( du musulman ) est de patienter , car le pays est un pays d'Islam , on y appel pour les prières , et les jamâ3âtts ( prières en groupe à la mosquée ) et joumou3ah sont accomplit ( ou établit ) , donc le devoir est de patienter jusqu'a qu'Allah apporte son commandement .

(réf : k7 audio au titre de : les fatâwâs des Grands (Savants) sur les événements de l'algérie ) .

wa Llahou A3lam wa A3lâ ....

 

إن أريد إلا الإصلاح ما استطعت وما توفيقي إلا بالله عليه توكلت وإليه أنيب .......

....Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d'Allah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens repentant.

(Sourate 11 ; verset 88)

 

 

votre frère : Farîd el Makky .


 Source: http://alathary006.free.fr/la_tromperie.rtf

______________________

(*) en arabe il a dit : Tâ ifa / et la bonne traduction c'est de dire : un groupe , ou une communauté... wa Llahou a3lam

(**) Cheikh _rahimahou Allah_ a dit en arabe :.. fil oumma el Islâmiya.. / et la bonne traduction c'est de dire : dans la communauté Islamique...

Repost 0
Published by Salafiya contre terrorisme - dans salafiya-contre-terrorisme
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 14:28

La réplique à la feinte des fanatiques de Sayd Quotb pour tromper les Salafîs

par Farîd el Makky

 

 بسم الله الرحمن الرحيم  

 

 

Louange à Allah Ta"âlâ Celui qui dit dans Son Livre :

 ولا تلبسوا الحق بالباطل وتكتموا الحق وأنتم تعلمون ...

Et ne mêlez pas le faux à la vérité. Ne cachez pas sciemment la vérité.  

(Sourate 2 ; verset 42)


  et qui dit aussi dans Son Livre :

وإن يريدوا خيانتك فقد خانوا الله من قبل فأمكن منهم والله عليم حكيم

Et s'ils veulent te trahir..., c'est qu'ils ont déjà trahi Allah ,mais Il a donné prise sur eux .Et Allah est Omniscient et Sage.

(Sourate 8 ; verset 71) 

 et que la Prière et la Paix d'Allah Ta3âlâ soient sur Son Messager qui  a dit :

غشنا فليس منا من
" Quiconque nous trompe n’est pas des nôtres"
{sahih mouslim, chapitre : l' imane. hadith : 102}


 l'Imam Ibn el Quayim_rahimahou Allah_ a dit dans son livre "Tarîq el Hijratayni,page 602" pour décrire les signes des gens de la bid3a et de l'hypocrisie...

...Et parmi leurs caractéristiques : la dissimulation de la vérité , et leur feinte envers les gens de (la vérité )....

(ensuite à la page suivante "603" il dit_rahimahou Allah :)

et lorsqu'ils voient que la vérité est avec eux , ils la revêtent avec l'aspect du faux , et la mettent à la disposition( des gens) de raison faible {ceux qui ne discernent pas le vrai du faux par manque de science } sous une forme indigne  pour les faire fuire d'elle (vérité) , et si le faux est avec eux  , ils le revêtent avec l'aspect du vrai , et le mettent à leur disposition (des gens) en forme ( de vérité) pour qu'ils (les gens) l'acceptent de leur part ..!!! 

 

Frères et soeurs fi Llahi Ta3âlâ sachez si vous ne le saviez pas , ou rappelez-vous si vous l'avez oublié , que lorsque les khawâridj ont dit une parole vraie qui dérive  d'un verset du coran au temps du compagnon Alî Ibn Abî a_Tâlib _radhiya Allahou 3anhou_ pour tromper les gens  :

 لا حكم إلا لله  / c'est-à-dire : il n'y a pas de jugement (ou de loi) en dehors du jugement d'Allah ! 

 et ceci est véridique car ils l'ont pris du verset suivant :

إن الحكم إلا لله.... 

traduction rapprochée du sens : .....Le jugement n'appartient qu'à Allah ...(Sourate 6 ; verset 57) et de beaucoup d'autres versets ...

 mais seulement le compagnon Alî Ibn Abi a_Tâlib_radhiya Allahou 3anhou_ avait compris leur intention et leut but en disant cette parole  alors il leur a dit :

كلمة حقّ أريد بها باطل  : ( traduction:)  une parole vraie pour obtenir le faux !

une parole véridique qui dérive d'un Livre Véridique , le Livre Du Véridique " Allah Ta3âlâ "  .. et malgré cela , ce grand Compagnon _radhiya Allahou 3anhou_ leur a répondu ainsi !!!

car Il a dévoilé _bi idhni Llah_ la ruse et la tromperie que ces khawâridj voulaient faire pour détourner les autres musulmans de la vérité vers le faux et du bon et droit sentier vers leur sentier faux et égaré ....!!!

donc je vous dis à tous et toutes inchâ Allah en visant ce poste-là et cet audio-là sur ce grand Imam là que ce frère a posté dans le site de darwa.com ...  :

http://www.darwa.com/forum/showthread.php?t=24413

voici une parole d'un Savant véridique pour détouné les frères et soeurs vers des gens du faux , les faire tomber dans le faux , et leur faire obtenir le faux ...!!!

et cette façon de faire -comme l'a fait ce frère-là  est un minhadj très connu et très adapté chez les gens de l'innovation depuis l'époque des Salefs Sâlih jusqu'à de nos jours !  comme disait Chaykouna Rabî3 _hafidhahou Allah_ : yadhriboûna el Islâm bi sayfi el Islâm ! ( traduction : ) ils frappent l'Islam avec l'épée de l'Islam !!

regardez frères et soeurs fi Llahi Ta3âlâ comment ce frère c'est infiltré dans ce site des salafis avec cet audio pour vous tromper et ensuite il est reparti d'où il est venu ! :

http://www.darwa.com/forum/member.php?u=15463 

il c'est inscrit le 07 / 02 / 2009 , et a publier ce poste le 07 / 02 / 2009  et ensuite il est repartit - Alahou a3lam- le 07 / 02 / 2009 .... 

et la seule chose qu'il voulait propager dans ce site pour défendre son bien-aimé de Sayd Quotb et facilement vous égarer vers le minhadj de sayd Qotb , ce sont les paroles suivantes de Cheikh el Albâny _rahimahou Allah_ :

 

 

..... Mais en vérité quand il était en prison il a beaucoup évolué et a produit des écrits on dirait qu'ils étaient écrits par une plume salafiyyeh  , je pense que la prison réveille certaines âmes et éduquent certaines consciences alors il a écrit des choses , comme lorsqu'il disait : "la ilaha illa Allah est une méthologie de vie"...  Mais , s'il ne fesait pas la différence entre tawhid al-uluhiyyeh et tawhid arrouboubiyeh , cela ne veut pas dire qu'il ne comprenait pas ces subdivisions du tawhid ou qu'il les mélangeait !! mais le fait qu'il n'était pas un savant, connaisseur des sciences juridiques islamiques, ça ne lui permettait pas d'exprimer correctement le sens des preceptes du dogme islamique..

 

 

.... et de plus , on ne doit pas oublié qu'il a des bonnes actions (hassanettes)...Il suffit qu'il est un homme musulman , un écrivaint islamique et qu'il a été tué parceque qu'il appelé vers l'islam et ceux qui  l'ont exécuté ce sont eux les ennemis de l'islam !!

 

...mais en même temps je renie pas le fait qu'il était musulman et qu'il défendait l'islam et la jeunesse musulmane et qu'il espérait voir un état islamique...

 

(ensuite Cheikh _rahimahou Allah_ répond a la question de mettre en garde contre ses livres :)

-on met en garde ceux qui n'ont pas de culture musulmane correcte !!!

( fin de citation )

 

Mais je lui dis :

ne te presses pas à repartir comme cela les mains vides !

puisque tu est rentré chez nous avec ce paquet , et bien tiens, prends ceci avec toi et fait le passer à tes amis de là où tu viens :

 

1 :  l'audio que ce frère a rappporté et posté ici ,date de 1413 de l'hégire , c'est-à-dire 1993 ,il y a 16 ans .

 

   2 : Cheikh el Albâny _rahimahou Allah_ à cette époque-là n'avait pas de connaissances approfondies sur les livres et paroles de Sayd Quotb , si ce n'est  qu'il _rahimahou Allah_ avait lu certains passages de ses livres , comme le livre "dhilâl el Quorâne" , là où Sayd Quotb

affirmait la croyance du houlôul et littihâd ( incarnation et union ) et wahdat el woujôud ou panthéisme ( doctrine qui consiste à dire  "Allah et Ses créatures forment un tout" , tout est Allah...!!! ) , et que Cheikh el Albâny _rahimahou Allah_ a qualifié les paroles de ce livre "dhilâl el Quorâne" de 3Aquîdah de wahdat el oujoûd ( pantthéisme ) , et à cause de ce jugement fondé sur les paroles claires et nettes de Sayd Quotb , la secte des frères musulmans s'est acharnée sur lui _rahimahou Allah _ et l'a accusé d'avoir rendu Sayd Quotb mécréant !

et voici la preuve avec la  référence de ceci  ( à lire ou à écouter incha Allah ) :

 http://www.fatwa1.com/anti-erhab/Qutb/Doc/alb_f1_gotob.html

( je cite et traduis le passage où il donne le jugement de cette croyance : )

 

  قال: أنت بتقول إنه هو يقررعقيدة وحدة الوجود  في تفسير أولاً:"سورة الحديد"- أظن - وثانياً: بـ "قل هو الله أحد".

قلت: نعم، نقل كلام الصوفية ولا يمكن أن يفهم منه إلا أنه يقول بوحدة الوجود، لكن نحن من قاعدتنا - وأنت من أعرف الناس بذلك لأنك تتابع جلساتي - لا نكفر أنساناً ولو وقع في الكفر إلا بعد إقامة الحجة،

traduction :

... il dit ( les paroles de Abdou Llahi 3azzâm que Cheikh el Albânî rapporte  ) : toi tu dis qu'il déclare la doctrine du panthéisme dans son tafssîr , d'abord dans la sôurate el Hadîd , et je pense aussi , dans la sôurate el Ikhlâss !   

 j'ai dit ( CHeikh el Albânî )  : oui  !  il a rapporté les paroles des sôufis , et on ne peut comprendre de ( ses paroles )  qu'il ne parle que de panthéisme , mais seulement notre règle ( dit ) : _ et toi tu fais partie des gens qu'ils le savent très bien car tu poursuis nos assises_ on ne rend pas une personne mécréante , même si elle tombe dans la mécréance , qu'après ( lui ) avoir pésenté les preuves ( qui prouvent que tel fait ou parole est une mécréance ) !!! 

 3 : ensuite en 1418 de l'hégire , c'est-à-dire : en 1998 ,Cheikh el Albâny _rahimahou Allah_ a envoyé une lettre à Cheikh Rabî3_hafidhahou Allah_ après avoir lu toutes ses répliques sur Sayd Quotb , dont la dernière en date à cette époque: " el 3awâssim mima fi koutôub Sayd Quotb mine el alquwâssim" ...

et voici la lettre écrite des propres mains de Cheikh el Albâny _rahimahou Allah_ à travers le lien suivant :

http://www.rabee.net/pics/albani-rabe.jpg

et voici la traduction incha Allah :

 Toutes tes répliques sur Sayd Quotb sont vraies et exactes , et de là il apparait à tout lecteur musulman qui possède un minimum de culture Islamique , que Sayd Quotb n'avait certes pas de connaissances des bases de l'Islam et de ses subdivisions !

qu'Allah te récompense de la meilleure façon ô le frère Rabî3 pour avoir fait ton devoir d'avoir montré et dévoilé son ignorance et sa déviation de l'Islam .

voici la dernière fatwa et parole de cet Imam Cheikh el Albâny_rahimahou Allah_ après avoir lu et pris vraiment connaissance des égarements de Sayd Quotb !

donc pourquoi caches tu à tes frères et soeurs cette fatwâ fondée sur une connaissance  qui abroge la première et l'ancienne , et tu leur ramènes ici celle qui a été abrogée ...? !!!

4 : voici d'autres fatâwâs de grands Imams et Savants de la Sunna sur Sayd Quotb et ses livres que ce frère ne vous aurai jamais montré ! :

(1) l'Imam Cheikh Ibn Baz_rahimahou Allah_ :

première fatwa  :

http://www.fatwa1.com/anti-erhab/Qutb/Doc/baz_f1_gotob.html

deuxième fatwa : ( à travers ce lien il y a plusieurs fatwa de Cheikh à ce sujet )

http://www.al-yemen.org/vb/showthread.php?t=324844&page=2

(parmi les fatâwas de Cheikh Ibn Bâz _rahimahou Allah_ à travers ce lien ,  il y a celle-ci en réponse à la question suivante : )


ـ قال السائل : ألا ينهى عن هذه الكتب التي فيها هذا الكلام ؟

 !قال سماحة الشيخ عبد العزيز ـ رحمه الله ـ : ينبغي أن تمزق .
traduction :

le questionneur dit :  ne doit on pas interdire ces livres ( livres de Sayd Quotb )qui contiennent de telles paroles ?

réponse du Cheikh_rahimahou Allah_ :  il faut les déchirer !

 

(2)l'Imam Cheikh Hammâd el Ansâry_rahimahou Allah_ :

http://www.fatwa1.com/anti-erhab/Qutb/Doc/ansari_f1.html

 

(3) l'Imam Cheikh Mohammed Ibn Sâlih el 3Outhamîne_rahimahou Allah_ :

première fatwa :

http://www.fatwa1.com/anti-erhab/Qutb/Doc/oth_f2_gotob.html

ولم أطلع على هذا الكتاب بكامله وإنما قرأتُ تفسيره لسورة الإخلاص وقد قال قولاً عظيماً فيها مخالفاً لما عليه أهل السنة والجماعة؛ حيث أن تفسيره لها يدل على أنه يقول بوحدة الوجود

traduction :

je n'ai pas lu ce livre entièrement , mais par contre j'ai lu le tafssîr de la sôurat el Ikhlâss , et il a certes dit dedans , une parole immense contradictoire aux gens de la Sunna et la Jamâ3a , au point que son tafssîr ( de cette sôurat )  prouve qu'il parle  de panthéisme..!( réf : de la fatwa : la revue de la da3wa , n° 1591 , le 9 mouharram de l'année 1418 )

deuxième fatwa :

http://www.fatwa1.com/anti-erhab/Qutb/Doc/oth_f1_gotob.html

 ( lisez bien car il renvoie vers Cheikh Rabî3....  )

 

(4) l'Imam Cheikh Saâlih el Fawsâne _hafidhahou Allah_ :

http://fatwa1.com/anti-erhab/Qutb/Doc/foz_f1_gotob.html

 

(5) l'Imam Cheikh Sâlih Ibn Mohammed el Louhaydâne _hafidhahou Allah _ :

ttp://www.fatwa1.com/anti-erhab/Qutb/Doc/leh_f1_gotob.html

 

(6) l'Imam Cheikh el 3Abbâd _hafidhahou Allah_ :

première fatwa :

لذا فإني أنصح بعدم قراة كتبه و بالاشتغال بقراءة الكتب النافعة المأمونة العاقبة على قارئه,,,,ا.........

traduction ;

....et c'est pour cela que je conseille de ne pas lire ses livres et ( de plutôt ) s'occuper dans la lecture des livres bénéfiques qui assure un bonne fin (bon résultat) au lecteur...( réf : page 135 du livre " barâtou "oulamâ el oumma ..." avec la signature de Cheikh el 3Abbâd sous la fatwa et la date de la fatwa , faite :09 / 06 / 1421 h )

deuxième fatwa : ( pour réponse à un questionneur qui demande qui sont les concernés dans son livre "rifquan ahl Sunna..."  : )

,,,رفقا أهل السنة لا أعني  الإخوان المسلمين و لا المفتونين بسيد قطب و غيرهم من الحركيين , و لا يعني أيضا المفتونين بفقه الواقع , و النيل من الحكام و كذالك التزهيد في العلماء , لا يعني هؤلاء لا من قريب و لا من بعيد و إنما يعني أهل السنة فقط ,

trqduction :

 dans ( le livre ) rifquan ahl Sunna je ne vise ni les frères musulmans , ni les fanatiques de Sayd Quotb , et ni il vise ( le livre ) les fanatiques de la compréhension du moment ( fiquh el wâqui3 ) et ni ( ceux ) qui attaquent les gouverneurs et non plus aussi ( ceux ) qui font fuir ( les gens ) des Savants ; ( le livre ) ne vise pas du tout ceux-là , ni de prés et ni de loin , mais il concerne seulement les gens de la Sunna ( entre eux ) ! . ( réf : le livre ithâf el 3ibâd bifawâïd dourôus Cheikh 3Abdi el Mouhsîne el 3Abbâd , page n° 62 )

Frères et soeurs fi Llahi ! des fatawas des grands Savants de la Sunna sur les livres de Sayd Quotb il y en a plus d'une quinzaine , mais seulement je ne vais pas  m'attarder plus que cela incha Allah ...!!!

 

 

بل نقذف بالحق على الباطل فيدمغه فإذا هو زاهق ولكم الويل مما تصفون

Bien au contraire, Nous lançons contre le faux la vérité qui le subjugue, et le voilà qui disparaît

 . Et malheur à vous pour ce que vous attribuez .

(Sourate 21 ; verset 18)

 

ensuite le traducteur et propagateur de l'audio de Cheikh el Albâny_rahimahou Allah_  dit: 

 

FIN

rahima Allah chaykhana Al albany, wa rahima Allah Sayed qotb wa asskanahum fassiha djannaatih !!

 

Non wa Llahi ! l'Imam Cheikh el Albâny_rahimahou Allah_ laysâ cheiykhaka !

tes chouyôukhs à toi et aux genres de frères comme toi , sont : Sayd Quotb et ceux qui le suivent , comme Salmâne el 3Awdah , Safar el hawâlî et leurs semblables....!!!

 

wa Llahou A3lam wa A3lâ 

 

 

 

                                        إن أريد إلا الإصلاح ما استطعت وما توفيقي إلا بالله عليه توكلت وإليه أنيب .......

 

....Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d'Allah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens repentant.

(Sourate 11 ; verset 88)

 

 

 

 

votre frère : Farîd el Makky  

 

Source: http://alathary006.free.fr/reponse_.rtf

 

( si il y a des frères ou soeurs disponibles et capables de traduire les fatâwâs des Savants sur les livres de Sayd Quotb dont j'ai cité les liens , qu'Allah les récompense , car moi , en ce moment je ne trouve vraiment

pas le temp pour ça .. wa Llahou el Mousta3âne )


Repost 0
Published by Salafiya contre terrorisme - dans salafiya-contre-terrorisme
commenter cet article
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 13:48
As-Sourouriya, Les Khawârij contemporains[1]
par sheikh al Albani et commentaire de sheikh Rabi' ibn Hadi al Madkhali


Le Cheikh, al 'Allâma, al-Mouhaddith, Mouhammad Naçiroud-Dine al-Albanya été questionné le 17 de Dhoul-Hijjah 1418 h dans la cassette intitulée :  « As-Sourouriya Kharijiyatoun 'Asriya » au sujet du livre al-Irja-a:


« - Ô notre Cheikh ! Quelle est votre opinion à propos du livre Dhâhiratoul-Irja-a fil Fikril-Islâmi[2]


Alors le Cheikh a dit : « - Je l'ai vu. »


Alors il lui a été dit : « - Et concernant les annotations, surtout celles se trouvant dans le deuxième volume? ».


Alors le cheikh a dit : « J'ai donné mon point de vue sur un sujet, il y a une trentaine d'années quand j'étais à l'Université[3] et on m'a demandé dans une assemblée au sujet de Jamaa'atout-Tabligh. Donc j'ai dit ce jour : « C'est un soufisme contemporain ». Et maintenant il m'est venu à l'esprit que je devrais parler au sujet de ces gens qui ont émergés à présent, lesquels contredisent les Salafs (pieux prédécesseurs) dans beaucoup de questions de Manhaj (méthodologie), et il convient que je les désigne de « Khawârij contemporains ».Et cela ressemble à leur apparition dans ce temps, dans lequel nous avons lu leurs déclarations parce qu'en effet, leurs mots prennent la direction et l'objectif des Khawârij dans le Takfir (rendre mécréant) de celui qui commet des péchés majeurs. Et à ce titre devrais-je dire, que c'est dû à une ignorance de leur part ou à un complot manigancé!  Et je dis aussi à la lumière de la déclaration d'Allah :


(Traduction relative et approchée) : « ...Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l'équité cela est plus proche de la piété ... » [S5 V8]Je ne sais pas, ils ne disent pas tout haut que chaque péché majeur fait sortir de l'Islam, cependant, ils tournent toujours autour de certains péchés majeurs mais restent silencieux ou passent juste à côté des autres péchés majeurs. C'est pour cela que je ne sais pas si l'on doit dire qu'ils sont des Khawârij sauf dans certains cotés .Et ceci fait parti de la justice qui nous a été commandés... » .


________________________________________________


[ Commentaire de l'Imam de "al Jarh wat-Ta'dil",  le savant Rabi' ibn Hadi al Madkhali:hafidh:. ]


Il convient à ceux qui ont lu et écouté la déclaration de cheikh de noter que ce groupe nommé Sourouri Qoutbi s'oppose beaucoup aux Salafs à travers plusieurs de leurs méthodologies.

 Donc ces nombreuses méthodologies qui s'opposent aux Salafs sont la preuve d'une grande déviation. En effet, ces méthodologies peuvent être plus dangereuses et pires que la déviation des Khawârij que le Messager d'Allah a décrit comme les plus mauvais de la création, et comme les chiens de l'enfer, et qu'ils sortiront la Religion comme une flèche qui sort d'un arc, et ils tuent les gens de l'Islam et délaissent les gens de l'idolâtrie.

 Et ce que Cheikh al Albanya dit est vraie. En effet, ils se sont opposés aux Salafs dans beaucoup de fondements importants, entre autre :

 [1]: Ils font la guerre à Ahlous-Sounnah et ils éloignent les gens d'eux, de leurs livres et de leurs cassettes.  Et ils ont haine, inimitié, ressentiment et sévérité envers eux.


 [2]: Et de cette opposition il y a leur alliance avec les gens de l'innovation et leur acceptation des méthodologies corrompues, et leurs livres sont pleins d'égarement, cependant ils les propagent et les défendent. Et ils conduisent la jeunesse à s'abreuver de ces livres ce qui a amené aux effets les plus mauvais sur la Oumma et sa jeunesse; comme le Takfir, destruction, guerres continues, sang répandu et atteinte à l'honneur.


 [3]: Et de cette opposition est que leurs passions les poussent dans l'abîme de l'Irja-a[4] extrême au point d'avoir de la  négligence vis à vis du danger des grandes innovations, de même que les Bi'da Koufriya[5] ce qui a tué le sens du Salafi et la jalousie pour la religion d'Allah et ses porteurs parmi les nobles compagnons et ceux qui les ont suivis convenablement, et ceci a rendu  insignifiant la 'Aquida des Salafs même l'insulte de certains prophètes.


 [4]: Et de cette opposition leurs passions les poussent à émettre des  méthodologies corrompues pour défendre l'innovation et ses gens, tel que Manhajoul-Mouwâzanât[6] entre les bonnes et mauvaises qualités, et tout ce qui le soutient par des principes altérés qui les mènent à contredire ce qui est confirmé dans le Livre d'Allah et dans la Sounnah de Son Messager .  Alors par cela, ils commencent à détruire la Sounnah et ses sciences, surtout la science de al-Jarh wat-Ta'dil[7]dont les bibliothèques sont remplies avec d'autres maux et points d'égarement.


 Nous demandons à Allah qu'Il secourt la jeunesse des maux de ce groupe, de leurs malheurs et de leurs mauvaises fins dans cette vie et dans l'Au-delà. 

 Et en conclusion, il convient que nous décrivions ces gens comme :

Les Mourji-a extrémistes de cette époque avant de les décrire comme les Khawârij de cette époque.

Traduction Abou Dawoud et Abou Abdi-r-Rahman as-Salafi
Revu et corrigé par Abou 'Abdir-Rahman 'Abd-Allah Attantany, Le 18 Ramadhan 1421 H, 14/12/2000

source

_______________________________________________________________


[1] Ce qui figure dans cet encadré est une déclaration de l'Imam cheikh al Albany -qu'Allah lui fasse miséricorde- Puis ce qui suit est un commentaire de l'Imam de "al Jarh wat-Ta'dil",  le savant Rabi' ibn Hadi al Madkhali :hafidh:  Les traducteurs.

[2] Un livre de Safar al-Hawâly

[3] C'est à dire l'Université Islamique d'al-Madina

[4] Irja-a vient de la secte al Mourji-a

[5] Innovation qui fait tomber dans la mécréance

[6] Méthodologie qui consiste à contrebalancer entre les bonnes et les mauvaises qualités dans la critique

[7] Estimation et dépréciation des individus et des groupes




Repost 0
Published by Salafiya contre terrorisme - dans salafiya-contre-terrorisme
commenter cet article
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 10:02
Les attentats à la bombe et leurs conséquences néfastes
par sheikh Ferkous

La question est:

Quelle est la position de la religion vis à vis des attentats à la bombe et de l'attentats-suicide en Algérie particulièrement, et dans le reste du monde musulman en général. Et quelle est sa position concernant la destruction des édifices des non musulmans et le fait de les terroriser dans leurs pays ou dans les pays musulmans Indépendamment des instigateurs de ces opérations? Ces actes commis font ils partie du Djihad à la gloire d'Allah si les responsables sont des musulmans?

Eclairez nous, comme vous nous avez habitués, en vous basant sur les arguments fondés et détaillés et qu'Allah vous le rendra.



 Réponse:

Louange à Allah seigneur de l'humanité et que la paix et le salut soient sur celui qu'Allah a envoyé, comme miséricorde à toute l'humanité, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu'au jour du jugement dernier.

Il est clair que parmi les conditions d'acceptation du prêche de la parole d'Allah est que l'objectif soit licite, car si celui-ci ne l'est pas, tous les moyens utilisés deviennent alors illicites. Aussi parmi ces conditions est que les moyens utilisés ne transgressent pas la charte de  l'Islam ni ses règles générales. Il n'est donc pas permis d'utiliser ces moyens pour atteindre  un quelconque objectif aussi noble qu'il soit. Car il est illicite de transgresser la charte de l'Islam aussi bien dans les moyens que dans  les objectifs, du dire d'Allah le très haut:

﴿فَلْيَحْذَرِ الَّذِينَ يُخَالِفُونَ عَنْ أَمْرِهِ أَن تُصِيبَهُمْ فِتْنَةٌ أَوْ يُصِيبَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ﴾ [النور: 63].

Traduction: «que ceux, donc qui s'opposent à son commandement prennent garde qu'une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux.» [verset: 63 de la sourate «la lumière»].

Le verset montre la mise en garde contre la violation de l'ordre général du prophète  autant dans les moyens que dans les objectifs, car l'article indéfini ajouté à un sujet signifie la généralisation.


Il est connu de tous que la charte de l'islam, ordonne la préservation des cinq nécessités et Le sang des musulmans, leurs biens et leur honneur sont protégés et leur atteinte est formellement interdite, du dire d'Allah le très haut:

﴿وَمَن يَقْتُلْ مُؤْمِنًا مُّتَعَمِّدًا فَجَزَآؤُهُ جَهَنَّمُ خَالِدًا فِيهَا وَغَضِبَ اللهُ عَلَيْهِ وَلَعَنَهُ وَأَعَدَّ لَهُ عَذَابًا عَظِيمًا﴾ [النساء: 93].

Traduction: «Quiconque tue intentionnellement un croyant, sa rétribution alors sera l'enfer pour y demeurer éternellement. Allah l'a frappé de sa colère, l'a maudit et lui a préparé un énorme châtiment.» [verset 93 de la sourate des femmes],


Et du dire d'Allah le très haut:

﴿مِنْ أَجْلِ ذَلِكَ كَتَبْنَا عَلَى بَنِي إِسْرَائِيلَ أَنَّهُ مَن قَتَلَ نَفْسًا بِغَيْرِ نَفْسٍ أَوْ فَسَادٍ فِي الأَرْضِ فَكَأَنَّمَا قَتَلَ النَّاسَ جَمِيعًا﴾ [المائدة: 32]

Traduction: «c'est pourquoi nous avons prescrit pour les enfants d'Israël que quiconque tuait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes» [verset (32) de la sourate «la table»], et du dire du prophète : «les âmes, les biens et les honneurs des musulmans sont mutuellement interdits(sacrés)[1], et de son dire, : «sachez que vos âmes, vos biens et vos honneurs vous sont mutuellement interdits (c'est-à-dire sacrés) comme le sont votre jour présent et votre pays»[2], et de son dire : «l'extinction de la vie sur terre est pour Allah minime par comparaison au fait de tuer un musulman[3], et Abdoullah ibn Amr  a dit: «J'ai vu le Messager d'Allah, entreprendre la circumambulation autour de la Ka'ba et dire: «comme tu es merveilleuse et comme ton odeur est bonne, comme tu es grande et sainte et grand est ton honneur, par celui qui détient mon âme entre ses mains la sainteté du croyant est plus grande pour Allah que ta sainteté, son bien, son âme et qu'on ne pense de lui que du bien»[4].



En conséquence, l'adoption des moyens tels que les attentats à la bombe, la destruction, le sabotage, les assassinats et les suicides, détruit ce fondement relatif aux objectifs, et viole les percepts même de la charte islamique, qui ordonnent sa conservation. Cela montre que "les moyens illicites sont interdits", et "les moyens qui mènent vers l'illicite sont interdits" donc celui qui considère les objectifs de la charte islamique sans prendre en considération ses moyens, ou vice versa, signifie qu'il prend une partie de la religion et en néglige l'autre, Allah le très haut a dit:

﴿أَفَتُؤْمِنُونَ بِبَعْضِ الْكِتَابِ وَتَكْفُرُونَ بِبَعْضٍ فَمَا جَزَاءُ مَن يَفْعَلُ ذَلِكَ مِنكُمْ إِلاَّ خِزْيٌ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَيَوْمَ الْقِيَامَةِ يُرَدُّونَ إِلَى أَشَدِّ الْعَذَابِ وَمَا اللهُ بِغَافِلٍ عَمَّا تَعْمَلُونَ﴾ [البقرة: 85]

Traduction: «Croyez vous donc en une partie du livre et rejetez vous le reste? Ceux d'entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l'ignominie dans cette vie, et au jour de la résurrection ils seront refoulés au plus dur châtiment, et Allah n'est pas inattentif à ce que vous faites» [verset (85) de la sourate «la vache»].


Il contredit aussi la démarche du prophète , lequel recommandait aux moudjahidine (guerriers) en temps de guerre, des valeurs d'éthique telles que la fidélité dans les pactes et les accords, le rejet de la traîtrise, l'interdiction d'attenter à la vie de femmes, de personnes âgées et d'enfants, et ainsi de suite.


Abou Hamid Al Ghazali a dit pour ce qui est de concrétiser ses projets, même légitimes par des moyens illicites:

«Cela relève de l'ignorance totale, et sa bonne intention ne saurait le préserver des conséquences réservées à un être injuste responsable d'un acte d'agression et de mal. Sa bonne intention en utilisant le mal - contrairement à ce que dicte la charte musulmane - est un autre mal. S'il agit en, connaissance, il est alors renégat, et s'il le fait par ignorance, il est alors dans le péché par son ignorance puisque l'acquisition de la connaissance est obligatoire pour tous les musulmans»[5], et confirmé par les mots d'Ibn Taymiya:

«les moyens utilisés par une personne pour arriver à ses fins ne deviennent pas obligatoirement admissibles et légitimes, il ne le deviennent que si les intérêts sont estimés favorisés par rapport aux inconvénients, et Autorisés par la charte musulmane»[6].


Ceci dit, l'interdiction de ces méthodes destructives, ces actes de destruction occasionnés par les attentats suicides ne s'applique pas restrictivement aux musulmans, mais l'est aussi à l'égard de l'infidèle en asile, en refuge ou covenantaires, du dire d'Allah le très haut:

﴿وَإِنْ أَحَدٌ مِّنَ الْمُشْرِكِينَ اسْتَجَارَكَ فَأَجِرْهُ حَتَّى يَسْمَعَ كَلاَمَ اللهِ ثُمَّ أَبْلِغْهُ مَأْمَنَهُ﴾ [التوبة: 6].

Traduction: «Si l'un des polythéistes te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole d'Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité.» [verset (6) de la sourate «le repentir»].


Le pacte de sécurité accordé à un infidèle, même si celui-ci est un ennemi combattant, par un musulman particulier, une personne morale comme un État ou un organisme qu'il soit - formel ou informel - ne peut en aucun cas être violé par quiconque, indépendamment des raisons de l'entrée de l'infidèle dans le pays, quelles soient pour son intérêt personnel ou pour les intérêts du pays lui-même, du dire d'Allah le très haut:

﴿وَأَوْفُواْ بِعَهْدِ اللهِ إِذَا عَاهَدتُّمْ﴾ [النحل: 91].

Traduction: «soyez fidèle au pacte d'Allah après l'avoir contracté et ne violez pas vos serments après les avoir solennellement prêtés et avoir pris Allah comme garant (de votre bonne foi)» [verset (91) de la sourate «les abeilles»], et du dire d'Allah le très haut:

﴿وَأَوْفُواْ بِالْعَهْدِ إِنَّ الْعَهْدَ كَانَ مَسْؤُولاً﴾ [الإسراء : 34].

Traduction: «Et remplissez l'engagement, car on sera interrogé au sujet des engagements.» [verset (34) de la sourate «le voyage nocturne»], et du dire d'Allah le très haut:

﴿وَبِعَهْدِ اللهِ أَوْفُواْ﴾ [الأنعام: 152].

Traduction: «remplissez vos engagements envers Allah» [verset (152) de la sourate «les bestiaux»].



Les infidèles ont eux même constaté et témoigné que le prophète , n'a jamais violé un pacte. D'ailleurs il a caractérisé la trahison comme l'une des qualités des hypocrites dans son dire : «il viole le pacte après l'avoir contracté»[7], il insista sur l'obligation de respecter le Pacte dans son dire : «celui qui tue un réfugié, ne sentira pas l'odeur du paradis, en effet son odeur se sent sur une distance de marche de quarante années»[8].


Il appartient à tout musulman de conclure des contrats de sécurité avec l'infidèle, même si c'est une femme du dire du prophète : «les âmes des musulmans sont équivalentes et les pactes qu'ils contractent sont respectés également, même des démunis»[9].


Et quand Oum Hani , voulait donner refuge et asile à un polythéiste le jour de l'ouverture de la Mecque, Ali ibn Abi Taleb , voulait le tuer. Elle est allée voir le Prophète Mohammad , pour l'informer, il a dit: «Ô Oum Hani je donne asile à celui à qui tu as donné asile»[10].


Il n'ya aucun doute que ces moyens tels que les attentats à la bombe, les destructions, les suicides, assassinats et autres, sont une pure infamie, et le recours à leurs usage est rejeté par la charte de l'Islam, du fait de leurs conséquences désastreuses et les injustices ravageuses engendrées, telles que:

- Le massacre de population et l'atteinte à l'intégrité du pays musulman, en terrorisant ceux qui y vivaient paisiblement et en  provoquant la perte d'âmes innocentes et des vies devant être préservées. En détruisant leurs biens et leurs efforts.

- L'usage de la violence et de l'oppression conduit à une réaction agressive opposante, ainsi qu'une riposte équivalente ou plus féroce, provoquant le déploiement de troubles et le chaos dans la nation, l'affaiblissement de sa force et la rupture de sa cohésion et de son union. Elle ouvre des brèches susceptibles de favoriser l'intrusion des ennemis de la nation et de la religion en vue de dominer les musulmans. L'usage et le recours à la violence engendrent également des effets négatifs sur l'exhortation à la voie d'Allah (DAWAA) qui connaîtra une régression due à la répression des personnes en charge et la limitation de leur champ d'action par différents moyens.


En contre partie, les musulmans vivant dans un état musulman souverain ont le droit d'être traités par leurs dirigeants avec droiture et justice, en leur protégeant leur religion - qui est leur raison d'être - avec tous ses avantages et ses valeurs sans aucune modification, ni déformation, ni falsification. Ils ont aussi le droit de voir leurs foyers et leurs biens protégés contre les méfaits des ennemis et leur pays contre toute domination ou exploitation illégale de ses richesses. Il en est de même pour la protection de leur honneur, car les honneurs des musulmans sont équivalents entre eux et la conservation des cinq éléments essentiels est de la responsabilité des dirigeants, du dire du prophète : «vous êtes tous gérants, et responsables de qui vous gérez »[11].


Parmi les fruits de l'instauration de la justice de droit: atteindre la tranquillité de l'âme du croyant et assurer l'apaisement  de son cœur, remplacer la haine par l'amour, le mécontentement par la complaisance. Le prophète  a déclaré leur Honorabilité auprès d'Allah, en disant: «les justiciers seront sur des podiums de lumière que leur seigneur leur a préparés. Ce sont ceux qui gouvernent leur peuple et leur famille avec justice»[12], et du dire du prophète : «sept élus seront protégés des rayons du soleil sous l'ombre d'Allah, où il n'aura d'ombre que celui d'Allah, dont un dirigeant juste»[13].


Enfin, il est plus que nécessaire, aujourd'hui que jamais, que la communauté soit rappelée à la religion d'Allah, avec une méthode scientifique, sincère et basée uniquement sur le livre d'Allah (coran) et la tradition du prophète (sounna) selon l'interprétation des compagnons du prophète . Pour cela il faut persévérer à acquérir la science du coran et de la sounna en choisissant ses sources et provenances, avec une éthique et une attitude morale licite. L'appel à la voie d'Allah doit se faire de la meilleure façon, par la sagesse, et en s'armant de patience face aux opposants, aux saboteurs, aux ennemis et aux haineux conformément à ce qu'a dit le Tout-Puissant:

﴿قُلْ هَذِهِ سَبِيلِي أَدْعُو إِلَى اللهِ عَلَى بَصِيرَةٍ أَنَاْ وَمَنِ اتَّبَعَنِي وَسُبْحَانَ اللهِ وَمَا أَنَاْ مِنَ الْمُشْرِكِينَ﴾ [يوسف: 108].

Traduction: «dis:' voici ma voie, j'appelle les gens (à la religion d'Allah), moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente. Gloire à Allah! Et je ne suis point du nombre des polythéistes. » [verset (108) de la sourate «Yousef»].


La tâche d'appeler aux préceptes de l'islam avec patience en utilisant  une vision scientifique est le plus grand djihad au nom d'Allah. En effet Ibn Al Qayim a rappelé que le djihad avec les arguments et la langue précède le djihad avec l'épée et la lance, en disant: «Ce Jihad est celui des disciples rapprochés des prophètes, c'est aussi le djihad des imams, et le meilleur des djihads, à cause de l'ampleur de ses prestations, et l'intensité de son capital spirituel, et le grand nombre de ses ennemis»[14], a déclaré le cheikh Yahiya ibn Yahiya le cheikh d'Al-Bokhari:

«la défense de la sounna est mieux que le djihad pour la cause de Dieu»[15].


Aussi, Abou Obeid Ibn al Qasim a dit:

«celui qui applique la sounna est pareil à celui qui serre des braises dans ses mains. Et pour moi il est aujourd'hui meilleur que donner des coups d'épées pour la cause d'Allah»[16].


Qu'Allah rende meilleures les conditions des musulmans, et qu'il les protège des méfaits des ennemis de la religion. Enfin si le musulman aime le bien pour lui-même, qu'il le souhaite alors à ses frères et qu'il persévère à les en faire profiter. De même s'il ne veut pas qu'on lui fasse du mal, alors qu'il n'en fasse pas à ses frères en essayant à les en détourner, du dire du prophète : «nul d'entre vous n'aura véritablement la foi jusqu'à ce qu'il aime pour son frère ce qu'il aime pour lui-même.»[17].

Alger, le : 20 Ramadan 1429H
correspondant au: 20 Septembre 2008

source sheikh Ferkous:hafidh:

_______________________________________

[1] Rapporté par Mouslim dans son sahih, le livre de la charité et de l'éthique, chapitre l'interdiction de transgresser le musulman:(6/67), et Abou Daoud dans ses sounanes le livre de l'éthique chapitre la ghayba: (4884), et Tirmidhi dans ses sounanes le livre de la charité et de l'éthique chapitre la miséricorde du musulman sur le musulman: (2052) du dire de Abou Hourayra .


[2] Rapporté par Al Bokhari dans son sahih le livre de la connaissance, chapitre que le présent transmette à l'absent:(105), et par Mouslim dans son sahih le livre de les combattants chapitre l'ampleur de l'interdiction de l'âme, de l'honneur et des biens:(4383) du dire de Abi Bakrata .


[3] Rapporté par et Tirmidhi dans ses sounanes le livre de la Diète chapitre l'ampleur de l'interdiction de tuer le croyant:(1395), et Anisai dans ses sounanes, le livre de l'interdiction de l'âme chapitre la grandeur de l'âme:(3987) du dire de Abdoullah ibn Amr , et rapporté par ibn Maja dans ses sounanes le livre des Diyates chapitre l'ampleur de l'interdiction de tuer le croyant dolman: (2619) du dire d'Al Bara ibn Azib  et a été authentifié par ibn al moulakin dans al Badr al Mounir:(8/347) et Al Albani dans sahih al Djami: (5077).


[4] Rapporté par ibn Maja dans ses sounanes, le livre fitanes chapitre l'ampleur de l'interdiction de l'âme du croyant et ses biens:(3932) du dire de Abdoullah ibn Amr  et authentifié par Al Albani dans As silsila as sahiha: (7/2/1250).


[5] ihyaa ouloum ad dine: (4/368).


[6] Madjmoua el Fatawa d'Ibn Taymiya: (27/177).


[7] Rapporté par Al Bokhari dans son sahih le livre de la croyance chapitre caractéristiques des hypocrites:(210) du dire de Abdoullah ibn Amr .


[8] Rapporté par Al Bokhari dans son sahih le livre de la djizya chapitre le péché du tuer quelqu'un en asile sans raison:(2995), ibn Maja dans ses sounanes le livre diète chapitre celui qui tue quelqu'un en asile:(2686) du dire de Abdoullah ibn Amr .


[9] rapporté par Abou Daoud dans ses sounanes le livre de du djihad chapitre le peloton répond au régiment:(2751) du dire de Abdoullah ibn Amr . et authentifié par Al Albani dans al irwaa (7/265).


[10] Rapporté par Al Bokhari dans son sahih le livre de la djizya chapitre sécuriser les femmes et les djawari:(3000) et Mouslim dans son sahih, le livre de salat Doha:(1669) du dire de Oum Hani .


[11] Rapporté par Al Bokhari dans son sahih le livre d'el itk, chapitre l'esclave est responsable des biens de son patron: (2419) et Mouslim dans son sahih le livre el imara chapitre les vertus de l'imam juste et le châtiment de l'injuste.


[12] Rapporté par Mouslim dans son sahih le livre d'el imara chapitre les vertus de l'imam juste et le châtiment de l'injuste: (4721) et anasai dans ses sounane  le livre de l'éthique des juristes, chapitre les vertus de l'imam juste dans son verdict: (5379) et Ahmed dans son mousnad:(6449) du dire de Abdoullah ibn Amr .


[13] Rapporté par Al Bokhari dans son sahih le livre d'al djamaa et al imâma, chapitre celui qui attend la prière assis dans la mosquée: (629) et par Mouslim dans son sahih le livre zakat chapitre les vertus de cacher la sadaka:(2380) du dire de Abou hourayra .


[14] Miftah dar essaada de ibn qayim:(1/271).


[15] Madjmoua el Fatawa d'Ibn Taymiya: (4/13).


[16] Tarikh Baghdad de khatib al Baghdadi :(12/410).


[17] Rapporté par Al Bokhari dans son sahih, le livre al-imane chapitre "de la foi qu'il aime pour son frère ce qu'il aime pour lui-même" (13), et par Mouslim dans son sahih le livre Al-imane chapitre "la preuve qu'il aime pour son frère ce qu'il aime pour lui-même est un mœurs de la foi" (170), du dire de anas . Et annasai ajoute dans son "sounan", le livre "la foi et ses législations", chapitre "le signe de la foi" (5017), a la fin du hadith: «du bien». Et Al-albani la authentifie dans "As silsila As sahiha" (73).



Repost 0
Published by Salafiya contre terrorisme - dans salafiya-contre-terrorisme
commenter cet article